Vais-​je mieux comprendre avec des appareils auditifs ?

25 mars 2012
Lobe, appareils auditifs, aide auditive, prothèse auditive

L’une des premières questions que le malentendant se pose lorsqu’il envisage l’appareillage auditif est la suivante : « Vais-je mieux comprendre avec des appareils auditifs ? »

Afin de bien atteindre cet objectif, il est très important, lors du choix de votre appareillage auditif, de discuter avec votre audioprothésiste de vos besoins d’écoute et de communication, mais également de vos attentes envers les appareils auditifs eux-mêmes.

L’évaluation audiologique

Lors de votre évaluation audiologique (test d’audition), l’audiologiste effectuera un test de reconnaissance de la parole pour chacune de vos oreilles de façon indépendante et, par la suite, avec les deux oreilles en même temps. Généralement, le résultat binaural sera égal ou supérieur au résultat obtenu avec l’oreille ayant la meilleure audition, car notre cerveau reçoit plus d’informations pour interpréter la parole lorsqu’il est stimulé par les deux oreilles. C’est l’une des nombreuses raisons pour laquelle l’appareillage auditif binaural est fortement recommandé (s’il n’y a pas de contre-indication médicale) et avec lequel nous obtenons d’excellents résultats.

Le résultat obtenu aux tests de reconnaissance de la parole servira ainsi d’indicateur à l’audioprothésiste pour établir la performance attendue de vos appareils auditifs. Par exemple, pour un patient dont le résultat serait de 80 % à une intensité de 75 dB HL, la parole normale étant de 50 dB HL, l’audioprothésiste prévoit un résultat similaire avec les appareils auditifs à un niveau de conversation normal. Donc, dans un environnement calme, ce patient devrait comprendre environ 80 % des mots qu’il entend. Il est important de spécifier que les appareils auditifs ne redonnent pas l’audition perdue, mais supporte l’audition restante.

Lobe, appareils auditifs, aide auditive, prothèse auditive

Il n’est pas rare de rencontrer une personne qui nous avoue avoir soupçonné une perte d’audition depuis plusieurs années. Son cerveau a donc plus de difficultés à reconnaître les sons qui lui sont présentés (privation sensorielle), puisqu’ils ont été trop longtemps non perçus. Malheureusement, ce qui est perdu est difficilement récupérable. Il est donc important de procéder à l’appareillage auditif dès que l’on connaît l’existence d’une perte d’audition.

Si l’on compare la cochlée (organe de l’audition) au clavier d’un piano, la cochlée du malentendant serait comme un clavier de piano dont il manquerait quelques notes. Plus la surdité est importante, plus il manque de notes au clavier. Ainsi, même si un excellent pianiste s’installe devant un tel clavier, il ne pourra jouer une mélodie harmonieuse. Il devra composer avec les notes restantes. L’audioprothésiste fait de même avec vos oreilles au moyen des appareils auditifs.

Bref, une oreille affaiblie par une perte d’audition ne peut plus fonctionner comme l’oreille d’une personne entendant normalement. Les environnements bruyants, par exemple, peuvent représenter un défi pour quiconque a une perte d’audition. L’audioprothésiste fera une évaluation de vos besoins et de vos attentes afin de vous proposer une gamme d’appareils auditifs pouvant les combler et améliorer ainsi le mieux possible votre audition.

Pour plus d’information, consultez les audioprothésistes qui exercent dans les cliniques multidisciplinaires Lobe Santé auditive et communication.

Visitez le blogue de Lobe en cliquant ici dès maintenant.