Une vieillesse active pour tout le monde

15 février 2009, par Marguerite Blais

Maguerite Blais

C’est un plaisir pour moi de retrouver les lectrices et les lecteurs du Magazine Lobe pour ce premier numéro de 2009. J’espère que le début de l’année vous a été favorable et j’en profite pour vous souhaiter la santé ainsi que du succès dans vos projets, petits et grands.

Quant à moi, j’entreprends avec beaucoup d’enthousiasme mon deuxième mandat à titre de ministre responsable des Aînés. Plusieurs projets sont déjà en cours et devraient se concrétiser au courant de l’année, dont un plan d’action pour contrer la maltraitance envers les aînés et un fonds de soutien pour les proches aidants.

Il y a un aspect, cependant, que je veux particulièrement mettre en avant. C’est toute la notion de vieillissement actif, un principe prôné par l’Organisation mondiale de la Santé. Concrètement, le vieillissement actif touche à de multiples dimensions de la vie : la santé, les loisirs, le bénévolat, le maintien d’activités intellectuelles, l’inclusion des aînés dans la vie communautaire, etc.

Favoriser un vieillissement actif se fait notamment en mettant en valeur l’expérience de vie des aînés et, par le fait même, en combattant les stéréotypes négatifs à leur endroit. À mon avis, il y a là un lien direct avec les aînés qui éprouvent des problèmes de santé auditive. D’une part, ces personnes peuvent avoir tendance à se mettre elles-mêmes en retrait et, d’autre part, elles sont parfois davantage victimes de préjugés à cause de leur déficience auditive. De là l’importance de les soutenir dans la recherche de solutions afin d’éviter que leur situation les empêche d’avoir une vieillesse active.

Les problèmes de santé auditive ne diminuent en rien le précieux bagage acquis au fil des ans par les aînés. Ils ne devraient pas constituer un frein à leur contribution à la communauté. C’est à nous de leur tendre la main en les encourageant à recourir à de l’aide spécialisée lorsque cela est nécessaire et en les invitant à exploiter leur plein potentiel.

Je vous incite à promouvoir cette vision dans vos milieux de vie respectifs. Car le vieillissement actif, ça concerne tout le monde!