L’École oraliste : un tremplin vers la réussite scolaire !

28 mai 2012, par Andrée Boisclair

Une école centrée sur la réussite scolaire de l’élève malentendant !

Il y a maintenant près de dix ans que l’École oraliste de Québec pour enfants malentendants ou sourds a obtenu son permis du ministère de l’Éducation du Québec. Depuis, on y accueille des élèves provenant de toutes les régions du Québec. Ces élèves viennent à l’École oraliste pour une mise à niveau plus ou moins importante afin, par la suite, d’être admis dans une classe régulière d’une école publique ou privée avec des enfants sans problème d’audition.  

Notons que, bien qu’elle ait un statut d’école privée, l’École oraliste est totalement gratuite. Il n’y a aucuns frais de scolarité.

INTÉGRATION

Après dix ans, il convenait de suivre le parcours scolaire de ces élèves qui, à leur arrivée à l’École oraliste, présentaient des difficultés plus ou moins importantes et avaient accumulé un, deux ou trois ans de retard. Dans cette perspective, un rapport de recherche a été produit. Il en ressort que 89 % des élèves qui sont venus à l’École oraliste sont admis en classe régulière, c’est-à-dire avec des élèves sans problème d’audition.

DIPLOMATION

Une fois rendus au secondaire, les élèves qui sont passés par l’École oraliste ont un parcours scolaire comparable non pas à celui des élèves en difficulté du secondaire, mais à celui de l’ensemble des élèves du Québec.

En effet, comme le montrent les données du MELS, les élèves en difficulté fréquentant les écoles secondaires du Québec ont un taux de diplomation très faible. Les élèves de l’École oraliste les surpassent nettement. Ils se comparent plutôt avantageusement par leur diplomation à la moyenne de l’ensemble des élèves du Québec.

PERFORMANCE

Une forte proportion des élèves de l’École oraliste, qui rappelons-le avaient à leur arrivée à notre école des difficultés plus ou moins grandes, en sortent performants. À titre d’exemple, mentionnons la situation des 14 élèves qui, lorsque nous avons fait l’étude au printemps 2011, avaient quitté l’École oraliste et se trouvaient dans une école secondaire. Or, 8 de ces 14 élèves étaient alors inscrits dans un programme dit performant (anglais avancé, programme international, mathématiques avancées, arts ou sports-études). Ainsi, ces élèves ont non seulement rattrapé une, deux ou trois années de retard, mais ils sont devenus performants.

École oralisteAvec ces résultats exceptionnels, il y a tout lieu d’affirmer que l’École oraliste est une école performante !

www.ecoleoraliste.qc.ca
www.sourdine.qc.ca

Références fournies sur demande.