Trucs et astuces pour favoriser les apprentissages

12 août 2016
truc astuces
La rentrée scolaire est synonyme de nouveaux enseignants, locaux et camarades de classe. Les élèves présentant une perte auditive peuvent vivre différemment ces adaptations. Quelques trucs sont à privilégier pour optimiser la compréhension de la parole et commencer l’année du bon pied.

Il est important d’aviser l’enseignant et la direction de l’école de l’existence de la perte auditive, des difficultés possibles en classe et des stratégies ou des adaptations à privilégier.

En classe

Pour diminuer le bruit ambiant dans le local, il est suggéré de :

  • Placer des feutres ou des balles de tennis sous les pattes des chaises et des tables, ce qui réduit le bruit de frottement sur le sol ;
  • Placer des coussinets adhésifs sous les tablettes des pupitres pour diminuer le bruit causé par le choc lors de leur fermeture ;
  • S’assurer de garder la porte et les fenêtres fermées durant les périodes d’explications. Il en va de même pour le projecteur.

L’enseignant pourra adopter différentes stratégies pour favoriser les apprentissages de l’élève malentendant, dont les suivantes :

Discuter avec l’élève de l’emplacement idéal en classe. On privilégie une place vers l’avant, pour bien voir le visage de l’enseignant, mais un peu de côté, de façon à ce qu’un simple balayage du regard permette au jeune de localiser rapidement l’élève qui fait une intervention (placement préférentiel) ;

  • Reformuler les questions et les réponses des élèves ;
  • Valider la compréhension du jeune en posant des questions ouvertes, c’est-à-dire des questions qui ne se répondent pas par oui ou par non ;
  • Éviter de tourner le dos lors des explications ou d’arpenter la pièce lors des dictées, dans la mesure du possible ;
  • Fournir un support visuel lors de la présentation de nouveau matériel ;
  • Sensibiliser la classe sur le sujet de la surdité ainsi que des appareils auditifs, et répondre aux questions des élèves, si le jeune est d’accord.

Lorsque l’élève porte des appareils auditifs, il est préférable de s’assurer qu’il ait toujours une roulette de piles à portée de main. Si l’élève n’est pas autonome pour les changer, le parent pourra en faire la démonstration à l’enseignant.

En éducation physique

Le parent ou l’élève pourra demander à l’enseignant d’expliquer les règles avant de commencer l’activité et de les appuyer d’un support visuel, si possible. En effet, lorsque de nouvelles consignes sont criées durant le jeu alors que le gymnase est bruyant et écho, elles peuvent être moins bien perçues par l’élève présentant une perte auditive.

Au cours de natation

Attention à l’eau ! La plupart des appareils auditifs ne sont pas conçus pour y résister. Ainsi, il vaut mieux s’assurer d’avoir une entente avec l’enseignant pour trouver un endroit sûr où les laisser afin d’éviter de les perdre ou de les endommager. Après le cours, l’élève devra bien assécher ses cheveux avant de remettre ses appareils auditifs.

Finalement, il demeure essentiel que le jeune présentant une perte auditive apprenne lui aussi à s’adapter et à verbaliser ses difficultés, particulièrement en vieillissant.

Pour davantage de conseils, consultez un audiologiste.

Référence :
http://www.ciusss-capitalenationale.gouv.qc.ca. Consulté le 2 mai 2016.