Savoir tourner les mauvaises conditions acoustiques à son avantage

7 mars 2016, par Marco Di Manno
mauvaise condition accoustique
Les porteurs d’appareils auditifs se plaignent souvent de l’effet « d’écho ». Pourtant, ce n’est pas de l’« écho » que ces personnes entendent la plupart du temps, mais bien de la réverbération, qui est à l’origine de la plupart des difficultés d’écoute. On confond très souvent la réverbération et l’écho.

Écho ou réverbération : la différence

L’écho se définit comme la réverbération d’un son provenant de très loin (falaises, canyons et autres grands espaces ouverts), tandis que la réverbération est la réflexion du son sur des obstacles à courte distance, comme les murs, les fenêtres et les plafonds. Il y a des différences acoustiques très nettes entre l’écho et la réverbération.

L’écho

Ainsi, on parle d’écho si le son réfléchi revient à la source en plus de 0,1 seconde, si la mémoire du son original est perdue et si le son perçu semble totalement différent du son original. Dans de nombreux cas, les gens créent un écho intentionnellement, et veulent probablement profiter pleinement de ce son. Ils n’auront alors aucun intérêt à l’étouffer ou à le faire disparaître.

La réverbération

On parle de réverbération quand le son revient à la source en moins de 0,1 seconde, que la mémoire du son original est bonne et que le son original et le son réfléchi sont perçus comme un seul son de durée prolongée. La réverbération peut se produire dans les situations de la vie courante et devenir incommodante lorsqu’elle diminue la capacité d’une personne à comprendre la parole.

La réverbération est un phénomène physique que l’on retrouve dans de nombreux environnements d’écoute. Il y aura très peu de réverbération dans un petit salon décoré de meubles et de rideaux, tandis que le phénomène sera plus accentué dans d’immenses espaces comme un hall ou une cathédrale. Le niveau de réverbération perçu dépend de l’acoustique de la pièce (qui varie en fonction de sa taille et de la réflexion des surfaces) et de la distance qui sépare la personne qui parle de son ou ses interlocuteurs.

Les conséquences de la réverbération pour les personnes malentendantes

Lorsqu’il y a beaucoup de réverbération, les réflexions sous forme de bruit peuvent réduire considérablement l’intelligibilité de la parole et le confort d’écoute. Ce désavantage est plus marqué pour les gens qui ont une perte auditive, même quand ils portent des appareils auditifs.

L’algorithme Reverb Reduction détecte d’abord la partie réverbérante du signal ainsi que ces caractéristiques particulières. Il atténue ensuite cette partie du signal tout en préservant les signaux de la parole pertinents. Le système est actif en permanence et en mesure d’évaluer la probabilité qu’il y ait réverbération, ce qui permet de diminuer la réverbération perçue et d’accroître le confort d’écoute.

L’algorithme Reverb Reduction peut être utilisé avec d’autres réglages et programmes d’appareils auditifs, afin d’adapter ceux-ci aux besoins et au style de vie uniques de chaque porteur.

L'auteure:

 

Dans un objectif de conformité, les termes appareils auditifs sont préférés
à ceux de prothèses auditives.