Les réunions de famille : un défi pour les oreilles !

27 août 2018

Le temps des Fêtes, la nouvelle année… Tant d’occasions où les rassemblements familiaux sont nombreux et où les discussions animent les soirées remplies de fébrilité.

Pour certains, ces moments peuvent être anxiogènes. Lorsque nous avons une perte auditive, notre crainte de ne pas être en mesure de suivre une conversation ou de répondre à une question peut nous amener à nous tenir à l’écart pendant les réunions de famille. Voici quelques conseils qui vous seront utiles pour profiter au maximum des moments de qualité en famille.

Se positionner de façon stratégique

Votre positionnement lors d’une discussion avec votre entourage est très important pour favoriser une meilleure compréhension. D’abord, il serait préférable de vous asseoir près des gens avec qui vous échangez davantage. De cette façon, vous diminuerez l’effet de distance qui risquerait de nuire à votre compréhension. De plus, tentez de privilégier un endroit où l’éclairage est suffisant pour bien voir vos interlocuteurs. N’hésitez pas à leur demander de bien regarder dans votre direction lorsqu’ils vous parlent et de ne pas couvrir leur bouche avec leurs mains. Par ailleurs, si vous avez une oreille moins affectée que l’autre par la perte auditive, placez-vous de façon à ce que cette oreille soit du côté de la personne avec qui vous communiquez.

Diminuer les bruits environnants inutiles

Aussi souvent que possible, essayez de diminuer les bruits ambiants ou demandez à une personne de votre entourage de le faire pour vous. En effet, des bruits environnants comme le lave-vaisselle, la télévision ou la radio peuvent nuire à votre compréhension de la parole. Si vous portez des appareils auditifs qui ont une programmation pour les endroits bruyants, c’est un excellent moment pour les utiliser !

Accepter les moments plus difficiles

Malgré tous les efforts déployés, vous pourriez encore éprouver quelques petites difficultés à suivre une discussion. Il est tout à fait normal, même pour une personne n’ayant pas de perte auditive, de parfois faire répéter les gens. Il est donc important de prendre conscience qu’aucune situation de communication n’est parfaite et qu’il ne faut pas trop s’en demander. D’ailleurs, n’hésitez pas à nommer vos inconforts. Mentionnez à vos proches que vous n’avez pas bien entendu leurs propos, demandez-leur de parler plus lentement et un peu plus fort, de dire votre nom, de toucher votre épaule ou de s’assurer d’avoir un contact visuel avec vous avant de commencer à vous parler. Vous diminuerez ainsi votre niveau de stress et serez donc plus réceptif !

Pour en connaître davantage sur les stratégies de communication, n’hésitez pas à communiquer avec un audioprothésiste, un audiologiste ou une éducatrice spécialisée.

Julie Bourassa
Éducatrice spécialisée exerçant
aux cliniques Lobe de Longueuil et de Saint-Hubert