Restaurant

15 avril 2016

Resto

Une visite au restaurant représente une situation d’écoute particulièrement difficile pour les personnes malentendantes. En effet, il s’agit d’environnements très bruyants à cause des nombreuses personnes qui parlent, des serveurs qui vont et qui viennent, etc. La musique et la vaisselle qui s’entrechoque s’ajoutent à cela et créent tout un vacarme. La plupart du temps, nous n’avons aucun contrôle sur ce genre de situations, qui peuvent malheureusement rendre les sorties plus stressantes. C’est pourquoi il est essentiel d’utiliser les stratégies de communication. Il ne faut pas non plus hésiter à utiliser les dispositifs d’aide à l’audition qui existent pour rendre l’expérience plus agréable.

Pour la personne malentendante

Bien choisir son restaurant :

  • Choisissez un restaurant où les tables et les chaises sont en bois et rembourrées de tissus, et où le recouvrement de plancher est en bois ou en tapis;
  • Évitez, dans la mesure du possible, les restaurants où il y a beaucoup d’écho (ex. : grande salle à manger, plafonds hauts);
  • Évitez les restaurants de type « bar sportif », car ils sont très bruyants;
  • Évitez les restaurants où les tables sont très collées les unes sur les autres;
  • Évitez les restaurants où l’éclairage est trop tamisé;
  • Si possible, choisissez un restaurant que vous savez être plus silencieux :
    • faites l’éclaireur pour voir les restaurants qui sont moins bruyants dans votre communauté;
    • conservez une liste des restaurants les moins bruyants et de ceux qui ont des espaces moins bruyants;
  • Proposez aux autres convives de choisir un restaurant que vous savez plus silencieux;
  • Suggérez aux autres convives d’aller manger en dehors des heures de pointe;
  • Une fois que le restaurant a été choisi :
    • Plusieurs restaurants affichent leur menu sur leur site Web. Familiarisez-vous avec le menu au préalable;
    • De plus en plus de restaurants offrent la possibilité de réserver une table en ligne. Cherchez l’onglet ou le pictogramme Réservez une table. Sinon, appelez au restaurant pour réserver votre table (ou une salle privée si vous êtes nombreux).

Bien choisir sa table

La meilleure table pour une personne malentendante est :

  • Située dans un endroit retiré (surtout si les tables sont rapprochées les unes des autres);
  • Placée le long d’un mur ou dans un coin :
    • cela permet de réduire le bruit, puisqu’une table au milieu de la pièce « reçoit » du bruit de toutes les directions;
  • Située loin des portes de cuisine, du bar, de la porte d’entrée, du buffet ( le cas échéant) et des haut-parleurs;
  • Bien éclairée, pour bien voir les lèvres et les expressions faciales de vos compagnons de table.

Astuces

  • Si vous êtes en groupe, privilégiez une table ronde pour voir le visage de chaque invité;
  • Demandez à la serveuse quelle est la table la plus silencieuse du restaurant, et demandez-lui s’il est possible de vous l’assigner.

L’éclairage à votre table

  • Si l’éclairage est insuffisant, demandez à la serveuse s’il est possible de l’augmenter;
  • Placez les sources de lumière (bougies, lampions, petites lampes) sur le côté de la table; vous éviterez ainsi qu’elles ne soient dans votre champ de vision direct.

Bien choisir sa place à la table

  • Si l’on vous assigne une table rectangulaire, assoyez-vous au bout de celle-ci pour avoir une vue d’ensemble du groupe ;
  • Assoyez-vous dos aux fenêtres pour réduire l’éblouissement et l’effet de contre-jour;
  • Assoyez-vous à la place où il y a le moins de chances que la serveuse vienne se placer derrière vous pour s’adresser à tout le monde;
  • Assoyez-vous de sorte que les bruits de la salle à manger proviennent de derrière vous;
  • Assoyez-vous près des personnes qui ne voient pas d’inconvénient à répéter pour vous aider;
  • Si vous allez au restaurant lorsqu’il fait jour, demandez une place près des fenêtres et assoyez-vous dos à celles-ci pour éviter d’être en contre-jour, et pour que le visage de votre interlocuteur soit bien éclairé.

Si vous portez un seul appareil auditif :

  • Essayez de vous asseoir de sorte que l’oreille appareillée soit près du mur ou de la fenêtre ( à condition que la fenêtre ne donne pas sur une rue bruyante );
  • Assoyez-vous face aux gens à qui vous parlez le plus;
    • si vous entendez mieux d’une oreille que de l’autre, assoyez-vous de sorte que votre « bonne » oreille soit du côté de ces personnes.

Avant le début du repas :

Informez vos compagnons de table que vous avez des problèmes d’audition et donnez-leur des exemples de trucs qui peuvent vous aider.

Pendant le repas :

  • Si vous possédez des appareils auditifs ou d’autres aides technologiques telles qu’un microphone externe, un amplificateur personnel ou un système FM personnel, utilisez-les;
  • Si le volume de la musique est élevé, demandez à la serveuse s’il est possible de le diminuer;
  • Si la serveuse vous énumère oralement le menu du jour, demandez-lui une version écrite;
  • Demandez à vos interlocuteurs de ne pas parler la bouche pleine;
  • Demandez à vos interlocuteurs de vous regarder et de ne pas cacher leurs lèvres;
  • Si vous vous sentez perdu dans la conversation, confirmez le sujet de conversation ou demandez de l’aide à une personne avec qui vous vous entendez bien;
  • Demandez qu’on vous avertisse lorsqu’il y a un changement de sujet;
  • Demandez à vos interlocuteurs de répéter ce que vous n’avez pas compris;
  • Si vous êtes un grand groupe, privilégiez les échanges dans les sous-groupes de 2 à 3 personnes, et changez de groupe au besoin;
  • Posez des questions précises. Par exemple, au lieu de demander « Quoi de neuf? », dites : « Comment va ton travail, les enfants, la maison ? »;
  • Vérifiez votre compréhension au fil de la conversation : « Donc, si j’ai bien compris… » ou « Vous parlez de… »;
  • Repérez et regardez la personne qui parle;
  • Avertissez vos interlocuteurs si vous sentez que vous aurez plus de difficulté à suivre la conversation. Ex. : « Je suis plus fatiguée aujourd’hui, c’est plus difficile pour moi de suivre. » ou « C’est bruyant ici. Je suis désolé, mais je vais sûrement devoir vous faire répéter plus souvent. »;
  • Si vous n’avez pas compris, demandez à vos interlocuteurs de :
    • parler plus lentement et un peu plus fort;
    • répéter le bout que vous n’avez pas compris;
    • redire la phrase dans d’autres mots;
    • faire des phrases courtes;
  • À la fin de la rencontre, demandez à une personne de rester pour discuter et vous répéter l’information importante ( ex. : date de la prochaine réunion de famille ).

Pour les interlocuteurs

  • Optez pour un restaurant pas trop bruyant et évitez les heures de pointe;
  • Demandez à la personne malentendante quel est l’endroit le plus stratégique où s’asseoir pour elle;
  • Si la personne malentendante possède des appareils auditifs, encouragez-la à les utiliser;
  • Ne parlez pas la bouche pleine ou avec quelque chose devant la bouche;
  • Ne parlez pas en même temps que les autres;
  • Lorsque vous parlez à la personne malentendante, regardez-la pour qu’elle puisse lire sur vos lèvres;
  • Avertissez la personne malentendante lorsqu’il y a un changement de sujet dans la conversation;
  • Évitez de faire des bruits inutiles lors de la conversation;
  • Si vous constatez que la personne malentendante n’a pas bien compris un message :
    • répétez une première fois le message comme vous l’avez dit au départ;
    • si la personne ne comprend toujours pas, reformulez vos propos;
    • demandez à la personne quelle partie du message elle n’a pas bien comprise.

Quelques stratégies supplémentaires pour la restauration rapide

( Ex.  : McDonald, Subway, Tim Hortons )

  • Dites au commis que vous êtes malentendant et présentez-lui votre CommuniCarte;
  • Ne faites pas semblant d’avoir compris si ce n’est pas le cas;
  • Faites une commande précise : « Je vais prendre un petit café noir et un chausson aux pommes pour emporter. Ça sera tout. Merci! »;
  • Regardez l’écran de la caisse pour connaître le montant à payer.

 


Différentes stratégies liées à ce sujet pourraient également vous intéresser :

Service à l’auto