Ototoxicité : les effets néfastes des médicaments sur l’audition

9 décembre 2015, par Émilie Bédard

ototoxicité

Plus d’une centaine de médicaments et de produits chimiques ont un potentiel d’ototoxicité et peuvent être à l’origine de plusieurs symptômes liés à des troubles de l’audition et de l’équilibre.

Facteurs de risque

L’incidence globale de l’ototoxicité médicamenteuse n’est pas bien définie et varie en fonction des facteurs de risque et du médicament en cause.

Une dose élevée, une durée d’exposition prolongée au médicament, une atteinte auditive préalable, l’association de différents médicaments ototoxiques, un âge avancé, une insuffisance rénale associée et des facteurs héréditaires sont tous des facteurs qui peuvent rendre les patients plus vulnérables aux effets ototoxiques d’un médicament.

Symptômes

L’ototoxicité des médicaments peut engendrer des acouphènes, une diminution de l’acuité auditive, une aggravation d’une atteinte auditive préexistante et des troubles de l’équilibre ou des vertiges. Ces symptômes peuvent être temporaires ou dans certains cas permanents. Si vous croyez avoir l’un de ces symptômes, il est important de consulter votre médecin ou votre pharmacien rapidement.

Médicaments en cause 

Certains antibiotiques et diurétiques, l’aspirine, les anti-inflammatoires non stéroïdiens (ex. : naproxen, ibuprofène [Advil, Motrin]), ainsi que les médicaments anticancéreux et antipaludéens (contre la malaria) sont les agents les plus souvent associés à l’ototoxicité. À noter que l’ototoxicité engendrée par l’aspirine et les anti-inflammatoires est réversible : elle disparaît quelques jours après l’arrêt du traitement. Elle se produit plus fréquemment lorsque de fortes doses du médicament sont ingérées, et chez les personnes âgées ou déshydratées.

Prévention

Il est possible d’éviter les effets ototoxiques des médicaments en mesurant la concentration de certains médicaments dans le sang et en vérifiant que les reins fonctionnement correctement avant de commencer un traitement et au cours de celui-ci.

Par ailleurs, il est important d’informer votre médecin et votre pharmacien si vous présentez déjà des symptômes comme des vertiges ou de l’acouphène. Il est aussi important de toujours respecter la posologie et la dose recommandée lorsque vous prenez des médicaments.

Si vous prenez des médicaments sans ordonnance, mentionnez-le à votre médecin ou à votre pharmacien. Ces derniers pourront vous dire s’ils sont compatibles avec les médicaments que vous prenez déjà et s’ils sont sécuritaires pour vous.

Référence :
MUDD, P.A. « Ototoxicity ». Oct. 2014. Article consulté en ligne le 4 août 2015 : http://emedicine.medscape.com/article/857679-overview