MUSICIENS, ATTENTION À VOS OREILLES !

4 juin 2018

 

 

 

 

 

 

 

 

Il est bien connu qu’un musicien se doit de protéger son audition. En effet, ce dernier est confronté à répétition à des niveaux sonores susceptibles d’endommager l’audition à long terme.

Le dilemme du musicien

Quand un musicien met des bouchons pour le bruit ou des coquilles pour la première fois, le résultat est frappant. Il se trouve tout à coup à entendre les différentes textures sonores qu’il produit comme si celles-ci étaient générées par le voisin. Ce phénomène est causé par le fait que les bouchons pour le bruit disponibles en pharmacie et non moulés atténuent plus en hautes fréquences qu’en basses fréquences, ce qui, en bon québécois, « sonne bouché ». Cette différence par rapport au son naturel est souvent l’élément dissuasif pour porter des bouchons.

Tenter un compromis

Les musiciens plus repentis et déterminés à protéger leur audition useront souvent de leur imagination pour trouver un compromis entre atténuer les sons forts et éviter de teinter le spectre fréquentiel en coupant trop agressivement les fréquences aiguës. Étant moi-même musicien, j’ai, comme plusieurs, essayé différentes options pour y arriver. Ce qui semblait le mieux fonctionner, c’était de raccourcir (couper) les bouchons pour le bruit, mais je n’arrivais pas à atteindre cet idéal de son identique, il était moins fort et moins juste.

La solution

Un jour, j’ai su qu’il existait des embouts pour musiciens ER, ayant pour objectif d’atténuer le son de manière égale sur toutes les fréquences, généralement offerts avec trois niveaux d’atténuation qu’on peut varier en interchangeant les filtres de -9 dB, de -15 dB et de -25 dB. Mettons les choses au clair : rien ne sonne comme une oreille qui ne porte pas de protecteurs. En effet, l’oreille nue reproduit un niveau de présence et une richesse harmonique incomparable. Toutefois, comparés aux bouchons conventionnels pour le bruit, les embouts pour musiciens sont tout simplement formidables, et sont ce qui se fait de plus linéaire et réaliste dans le monde de l’atténuation passive. Comme ils sont moulés à votre oreille, ils sont confortables, s’insèrent bien et ne tombent pas pendant vos performances. Il peut également y en avoir avec une corde pour faciliter le retrait.

Chanteurs, attention à l’effet d’occlusion

L’effet d’occlusion se produit quand quelque chose vient obstruer le conduit auditif externe. Lorsque nous parlons ou chantons, il y a du son via la vibration de nos conduits auditifs externes qui est généré dans notre oreille externe et doit sortir. Si nos oreilles sont bouchées, ce son est forcé à retourner sur les tympans. Ce phénomène (effet d’occlusion) nous fait entendre notre voix en écho. Plus l’atténuation du filtre est importante, plus ce principe sera présent. Consultez le tableau plus haut pour plus de conseils.

Jonathan Bagheri-Gagnon
Audioprothésiste exerçant à la clinique Lobe de Saint-Jérôme

Une évaluation par un audioprothésiste est requise afin de déterminer quels appareils auditifs conviennent à vos besoins.