L’intimidation

28 avril 2016, par Martine Rodrigue

intimidation

L’intimidation entre les personnes aînées est un phénomène présent et observé dans les milieux de vie collectifs et communautaires. Jusqu’à présent peu reconnu, il est parfois même toléré dans notre société. Mais tout ça est en voie de changer.

En effet, selon la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse, « l’intimidation est un phénomène social qui a longtemps été associé au milieu scolaire. Il est dorénavant de plus en plus admis que cette forme spécifique de violence se produit dans l’ensemble de la société. Elle peut toucher tous les individus, à tous les âges »1. Désormais, nous ne pouvons plus y rester insensibles.

Le plan d’action 2015-2018 Ensemble contre l’intimidation, une responsabilité partagée, lancé le 18 novembre 2015 par le premier ministre du Québec Philippe Couillard, invite les citoyens et les organisations à agir pour bâtir ensemble des milieux de vie bienveillants et des relations respectueuses exemptes d’intimidation.

Pour mieux comprendre la nécessité de se mobiliser, rappelons d’abord que l’intimidation prend plusieurs formes. Il peut s’agir de paroles blessantes, de gestes méchants, de comportements qui suscitent la frustration ou qui rendent les autres mal à l’aise. Par exemple, un commentaire désobligeant sur les paquets d’un homme qui revient de faire des courses, la bousculade d’une dame qui utilise une marchette dans l’ascenseur à l’heure du repas ou un groupe de personnes qui en empêche une autre de trouver une place libre pour participer à une activité collective.

Il faut aussi prendre en compte les effets négatifs sur la qualité de vie des personnes qui vivent de l’intimidation : elles peuvent éprouver un sentiment croissant d’insécurité, de déprime, se replier sur elles-mêmes, perdre du poids, tomber malades, développer de l’anxiété ou s’isoler.

Si vous êtes témoin de situations qui s’apparentent à de l’intimidation dans votre milieu, sachez que vous pouvez faire une grande différence en prenant position et en vous y opposant. Pour vous aider à prendre conscience collectivement de ce phénomène, plusieurs sections de l’AQDR ont en leur possession la trousse d’animation, qui comprend une vidéo et un guide d’animation, créée par l’AQDR Lévis-Rive-Sud à cet effet. Pour trouver la section la plus près de chez vous, visitez aqdr.org.

Si vous êtes un intervenant, un animateur, un gestionnaire de résidence pour aînés et que vous souhaitez organiser des activités de sensibilisation dans votre communauté, visionnez la bande annonce de la vidéo UNE GRANDE DIFFÉRENCE à youtu.be/96HkYuXpyxs.

Ensemble, nous pouvons faire UNE GRANDE DIFFÉRENCE!


Référence :
  1. Commission des droits de la personne et droits de la jeunesse (2014). « Mémoire de la commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse », page 2. Déposé dans le cadre de la consultation publique sur la lutte contre l’intimidation.

L'auteure:

 

Dans un objectif de conformité, les termes appareils auditifs sont préférés
à ceux de prothèses auditives.