Vos adolescents et le lecteur MP3 : comment protéger leur audition?

25 septembre 2012, par Sébastien Lanthier

« Hé !, le jeune, baisse ta musique ! » Est-ce que quelqu’un vous a déjà dit cette phrase ou l’avez-vous déjà répétée à quelqu’un ? Vous possédez un lecteur MP3 et vous écoutez la musique à un volume élevé ? Vous utilisez le transport en commun sans parler aux autres, mais ceux-ci peuvent savoir quel genre de musique vous écoutez ? Saviez-vous que votre audition peut être atteinte ?

En effet, l’exposition au bruit ou à la musique forte peut engendrer des problèmes d’audition à long terme. Des études internationales ont démontré que 10 % des personnes de moins de 25 ans ont une perte auditive. La principale raison est l’exposition sonore.

Est-ce que la musique rend sourd ?

Ce n’est pas tant la musique qui cause des problèmes auditifs, mais bien l’intensité et la durée de l’exposition. Cette combinaison (intensité-temps) d’un son fort sur une longue période de temps risque de détruire les cellules ciliées qui se trouvent dans la cochlée (oreille interne). Ces cellules jouent un rôle prédominant puisqu’elles sont responsables de l’envoi du signal vers le cerveau, permettant ainsi de décoder ce que vous entendez. Si une trop grande quantité de cellules sont détruites, certaines fréquences deviennent alors inaudibles. Ces cellules ne se régénèrent malheureusement pas.

En plus d’une perte d’audition, il y a de fortes chances que l’acouphène se présente. L’acouphène peut se caractériser par un bourdonnement ou un sifflement (ou autre) dans l’oreille sans qu’il y ait de réelles stimulations auditives. En d’autres mots, les oreilles produisent des sons qui n’existent pas. L’acouphène peut être présent continuellement ou de façon intermittente, et ce, de jour comme de nuit.

Voici un tableau précisant la durée maximale d’exposition par rapport à l’intensité du signal selon les normes de l’OMS (Organisation mondiale de la santé) :

Tableau dB(A)

Vous remarquerez qu’à chaque augmentation de 3 dB, on réduit la durée d’exposition maximale recommandée de moitié. En effet, à chaque augmentation de 3 dB, on double le niveau de pression acoustique aux oreilles, c’est-à-dire que nous percevons le signal deux fois plus fort. Le niveau d’intensité recommandé par l’OMS (Organisation mondiale de la santé) est de 75 dB. Il est à noter que 120 dB est le seuil de la douleur.

Pour prévenir d’éventuels problèmes auditifs, appliquez la règle du 60-60. Celle-ci est simple : utilisez le lecteur de musique pour une période de 60 minutes à un volume de 60 % de la capacité de celui-ci (un peu plus haut que la moitié). Ainsi, vous préserverez vos capacités auditives.

Pour en savoir davantage, n’hésitez pas à consulter un audioprothésiste qui exerce dans les cliniques Lobe Santé auditive et communication. 

Référence :
– Institut national de prévention et d’éducation pour la santé.

L'auteure:

 

Dans un objectif de conformité, les termes appareils auditifs sont préférés
à ceux de prothèses auditives.