Les appareils auditifs : de vrais ordinateurs

15 mai 2010

Les appareils auditifs d’aujourd’hui sont très différents de ceux d’autrefois

Depuis plusieurs années, les appareils auditifs ont connu une évolution fulgurante autant en ce qui concerne l’aspect esthétique, la qualité, la technologie que le confort sonore.

En effet, il y a quelques années, les circuits des appareils auditifs étaient principalement analogiques. Ces appareils auditifs étaient considérés comme de simples amplificateurs. Dans les situations bruyantes, comme le circuit analogique amplifiait autant le bruit que la parole, la compréhension de la parole était très difficile.

Aujourd’hui, tous les appareils auditifs sans exception sont munis de circuits électroniques numériques.

Les avantages sont notoires : meilleure qualité sonore, réduction automatique des bruits ambiants, focus sur la parole à l’aide de microphones directionnels adaptatifs, élimination de bruits indésirables (sifflement) par l’utilisation du suppresseur de Larsen, etc.

Pour une plus grande flexibilité d’ajustement, les appareils auditifs numériques sont programmés en fonction de votre perte auditive à l’aide d’un ordinateur. Le circuit numérique possède jusqu’à quatre programmes d’écoute différents, lesquels sont programmés en fonction de vos besoins d’écoute. Les amateurs de musique apprécieront l’utilisation d’un programme conçu spécifiquement pour l’écoute de la musique ! De plus, le circuit numérique de certains appareils auditifs inclut la technologie de coordination binaurale qui a pour fonction de coordonner les changements de volume et de programme entre les appareils auditifs sans avoir à modifier les deux appareils auditifs. Il suffit de modifier le volume d’un côté, et l’autre côté s’ajuste automatiquement afin de conserver l’équilibre binaural.

Certains appareils auditifs peuvent aussi être reliés à une télécommande afin de bénéficier de la connectivité Bluetooth. Plus besoin de votre oreillette de cellulaire, tout se fait directement par vos appareils auditifs et la télécommande.

Si vous désirez de l’information supplémentaire, n’hésitez pas à consulter un audioprothésiste.

L’avancée technologique qu’ont connue les appareils auditifs est comparable à l’évolution du téléphone.

Au Québec, il existe ­plusieurs organismes payeurs qui défraient un ou deux appareils auditifs : la CSST, la Régie de l’assurance maladie du Québec, les Anciens Combattants et les assurances privées. La liste des appareils auditifs admissibles ainsi que les critères d’admissibilité varient d’un organisme à un autre. Informez-vous auprès de votre audioprothésiste.