Appareils auditifs : de plus en plus performants !

28 mai 2012, par Paul Fontaine

Lobe, appareils, auditifs, perte, audition, surdité, ouïe

Les appareils auditifs d’aujourd’hui sont de plus en plus performants !

Les troubles de l’audition sont de plus en plus répandus. Les gens qui souffrent de surdité recherchent des appareils auditifs qui répondent à leur style de vie. Grâce à la science, nos connaissances sur l’ouïe évoluent sans cesse, ce qui nous permet de développer des appareils auditifs de plus en plus performants. Un des problèmes les plus fréquemment cités par les personnes ayant des difficultés auditives est l’écoute dans les environnements bruyants.

Entendre et comprendre sont deux choses différentes, mais elles sont interreliées. Une perte d’audition fait en sorte que les gens perçoivent moins distinctement la parole, ce qui a pour effet de réduire considérablement la compréhension. Voilà pourquoi ils entendent, mais comprennent moins bien les mots. Avoir recours aux appareils auditifs plus tôt dans notre vie permet une meilleure adaptation à l’amplification auditive.

Les appareils auditifs d’aujourd’hui disposent de plusieurs systèmes pour mieux comprendre dans les situations bruyantes.

Un grand choix est présentement disponible sur le marché. Nous les catégorisons en cinq niveaux de technologie : de pointe, avancée, intermédiaire, entrée de gamme et de base.

Les appareils auditifs de technologies de pointe et avancée présentent les systèmes de correction les plus efficaces. Ils découpent le son en plusieurs fragments, ce qui permet d’intervenir sur de petites plages de son que nous appelons les bandes. Ces appareils auditifs sont équipés d’un système informatique de dernière génération. Les réducteurs de bruit travaillent de pair avec les microphones interactifs en plus des systèmes de communication interaurale (oreille droite et gauche), ce qui augmente la capacité de compréhension en milieu bruyant. Le réducteur de bruit travaille dans le canal où le bruit ambiant se présente, sans pour autant altérer les autres plages; cela permet d’avoir une meilleure qualité sonore. Grâce aux microphones interactifs, les systèmes disponibles dans les appareils auditifs s’assurent que l’appareil auditif opposé à la source vocale principale met l’accent sur la même source vocale. Les fonctions de connectivité disponibles permettent de relier des appareils auditifs au téléphone ou au téléviseur afin que la source sonore soit perçue direc­tement dans les appareils auditifs.

Les appareils auditifs de technologie intermédiaire disposent de systèmes moins développés. Ils ont moins de canaux, les réducteurs de bruit ainsi que les microphones sont moins flexibles que ceux des appareils auditifs de technologies de pointe et avancée. Ils n’échangent pas d’information sonore, mais ils peuvent travailler de pair pour l’action des microphones directionnels ou pour l’ajustement du volume.

Enfin, les appareils auditifs de technologies de base et entrée de gamme offrent moins d’options puisqu’ils ont moins de canaux, et les réducteurs de bruit sont moins performants. Ils peuvent toutefois communiquer de façon interaurale pour l’ajustement du volume et l’action des microphones directionnels.

N’hésitez pas à consulter votre audioprothésiste qui exerce au sein des cliniques multidisciplinaires Lobe Santé auditive et communication. Il saura vous guider dans le choix de vos appareils auditifs.

Visitez le blogue de Lobe en cliquant ici dès maintenant.

Références :
Fiches techniques des manufacturiers d’appareils auditifs.