Les acouphènes

15 août 2007
Les acouphènes
Rares sont les personnes qui n’ont jamais éprouvé, à un moment ou à un autre, une sensation de sifflement ou de bourdonnement à l’intérieur de l’oreille.

Il s’agit d’acouphène, symptôme banal et vite oublié lorsqu’il ne se manifeste que quelquefois. Mais chez certaines personnes, les acouphènes sont permanents et peuvent devenir un véritable cauchemar.

En effet, entendre du bruit 24 heures sur 24, il y a de quoi rendre fou le plus sain des individus !

Ce phénomène touche environ 15 % de la population. Vous n’êtes donc pas seul. Ce bruit ennuyeux et inconfortable varie d’un individu à l’autre. Certaines personnes s’habituent relativement facilement à ce bruit sans fin dans les oreilles, tandis que d’autres deviennent désespérées.

En fait, environ 0,5 % de la population ayant identifié avoir des acouphènes en ressent un dérangement important. Et cela est tout à fait compréhensible. Les effets des acouphènes peuvent être dévastateurs pour la qualité de vie des personnes atteintes : troubles du sommeil, difficultés de concentration, irritabilité, isolement social, anxiété ne sont que quelques-unes des répercussions sur le quotidien de ces gens.
À ce jour, on ne connaît pas exactement le mécanisme physiologique qui cause les acouphènes. On sait toutefois qu’il existe plusieurs facteurs de risque.

Voici les plus fréquents :

  • le vieillissement, une blessure à la tête ou au cou, l’exposition excessive au bruit, certaines maladies (otite moyenne, otosclérose, maladie de Paget, syndrome de Ménière, artériosclérose, haute pression, anxiété, dépression, cancer de l’oreille…), le stress, les allergies et certains médicaments dits ototoxiques (toxiques pour l’oreille), lesquels peuvent créer des acouphènes (renseignez-vous auprès de votre pharmacien).
  • Contrairement à ce que l’on croit, les acouphènes ne sont pas pour autant une fatalité bien que leur cause soit difficile à identifier. C’est pourquoi les formes de thérapies reconnues ne visent pas l’élimination des acouphènes, mais plutôt la réduction des situations où ces derniers diminuent votre qualité de vie.

Voici quelques conseils qui peuvent vous venir en aide pour mieux tolérer vos acouphènes :

  • Apprenez à vous détendre. Les techniques de relaxation peuvent s’avérer très utiles ;
  • Occupez-vous l’esprit en travaillant ou en vous amusant ;
  • Essayez d’oublier les acouphènes ;
  • Faites de l’exercice régulièrement et alimentez-vous sainement(voir le Guide alimentaire canadien) ;
  • Tâchez de ne pas dormir dans la journée.

Si l’acouphène vous préoccupe, consultez les audiologistes qui exercent dans les cliniques multidisciplinaires Lobe Santé auditive et communication pour effectuer une évaluation de votre audition. Il vous aideront à trouver des solutions pour améliorer votre qualité de vie.