L’environnement idéal pour le malentendant

27 janvier 2015, par Janie Durette

Environnement pour malentendant

Afin de faciliter la communication, il est important que le malentendant adapte ses habitudes de vie pour demeurer à l’écoute, comme réapprendre à être concentré et attentif aux propos de son interlocuteur. Voici des conseils visant à améliorer les situations d’écoute au quotidien afin de faciliter les échanges. 

Conseils pour la maison 

  • Lorsque l’air climatisé, le déshumidificateur ou l’échangeur d’air fonctionne, il est préférable d’arrêter ces sources de bruit pour que la personne malentendante soit en mesure de bien entendre vos propos.
  • Lors d’une réunion familiale, il est recommandé de couper les sources de bruit telles que la radio ou la télévision. Puis, si l’on souhaite que le malentendant comprenne et participe aux conversations autour de la table, il est conseillé de ne pas l’asseoir à côté des enfants bruyants.
  • Lorsque le malentendant est assis dans le salon et que vous êtes dans une autre pièce, déplacez-vous devant lui et assurez-vous que votre visage soit éclairé avant de commencer à parler.
  • Lors d’une conversation, il est préférable d’introduire le sujet par des phrases telles que : « Il faut que je partage avec toi une information… » « Bon, c’est le moment de parler du cadeau de la fête des Mères. »

Conseils pour les lieux publics

  • Il est préférable de réduire l’espace d’une grande pièce par des séparations ou, si ce n’est pas possible comme dans les cafétérias par exemple, il vaut mieux prendre place dans le coin de la pièce.
  • Évitez de parler en mettant la main devant la bouche puisque le malentendant ne peut suivre votre discours sur vos lèvres.
  • Au restaurant, il est préférable de privilégier une banquette pour réduire les bruits environnants.
  • Dans une salle de conférence, il est préférable de s’asseoir le plus près possible du conférencier pour faciliter la compréhension.

L’environnement sonore pour une personne malentendante peut aussi avoir un impact majeur sur la communication avec les gens qui l’entourent. Certains facteurs dans une pièce influencent la capacité à comprendre la parole. 

Lorsque l’onde sonore de la voix est émise, elle rebondit sur le plafond, le plancher et les murs. Le son est ressenti comme une répétition du signal. Il paraît donc moins clair à cause des échos, de la réverbération, des résonances et de diverses interférences.

Conseils pour diminuer la résonance dans une pièce

La position dans son environnement

  • Éviter de se placer dos à une fenêtre.
  • Se placer contre un mur plutôt que dans le centre d’une pièce.

Les fenêtres

  • Installer des rideaux épais.
  • Poser des fenêtres à verre triple.
  • Positionner les languettes d’un store légèrement en biais afin de laisser la clarté entrer dans la pièce.
  • Éviter de dénuder les fenêtres.

Les murs

  • Éviter les murs en béton et en brique.
  • Placer des tuiles acoustiques ou une toile de tissu sur les murs.

Le plafond

  • Placer des tuiles acoustiques au plafond.

Le plancher

  • Placer un tapis épais sur le plancher ou poser du liège ou des tuiles acoustiques.

Les meubles

  • Éviter d’avoir une bibliothèque vide ou peu garnie dans la pièce.
  • Placer les classeurs en métal sur un mur de côté afin de diminuer la réflexion des ondes sonores.
  • Recouvrir ou décorer les tables et bureaux vitrés ou à surface réfléchissante.
  • Éviter d’avoir de grandes surfaces lisses.
En somme, ces quelques conseils faciliteront la compréhension de la parole pour la personne malentendante.
Références :
-CLAVET, O. (2002). Acoustique appliquée aux techniques du son, Éditions Casteilla, 332 p.
-WHITE, P. (1992). L’isolation, la correction acoustique et le monitoring, Éditeur ACME, tome 2, 134 p.