Une école qui supporte les enfants et les parents

15 août 2011, par Andrée Boisclair
Les parents qui ont un adolescent au secondaire et les enseignants à cet ordre d’enseignement savent que le programme de l’école secondaire est chargé et que pour y réussir son parcours, il faut y arriver bien préparé au plan des connaissances sur le monde, de la maîtrise de la langue écrite, de la pensée logique et des mathématiques.

Nous savons que les difficultés rencontrées au primaire, si elles ne sont pas pleinement résorbées, seront amplifiées au secondaire, entravant le cheminement, affectant la motivation et la confiance. Au secondaire, l’élève doit développer une réelle autonomie et apprendre à organiser son travail. Or, il y a un lien entre le succès, l’autonomie, la confiance et la motivation.

L’École oraliste de Québec pour enfants malentendants ou sourds accueille des élèves du préscolaire, du primaire ou du secondaire précisément afin de leur permettre de se mettre à niveau dans toutes les matières scolaires et ensuite de retourner dans le circuit régulier en toute confiance.

Cette école vise, pour l’élève malentendant, sourd ou en difficulté de langage, une intégration scolaire et sociale réussie. Tout son projet pédagogique est conçu dans cette perspective : un suivi individualisé dans les matières de base (lecture, écriture et mathématiques) afin de faciliter une mise à niveau. La pédagogie fait une large place à la culture littéraire, à la discussion et à la prise de parole, amenant ainsi l’élève à développer sa capacité à expliquer. Nous visons également à le soutenir dans le processus du développement de sa pensée logique qui, nous en sommes conscients, est la source de nombreux développements ultérieurs. De plus, nous misons sur l’apprentissage de l’anglais, l’expression par le théâtre, le chant et la musique, et ce, en collaboration avec les milieux scolaires réguliers.

Ce projet éducatif commande une pédagogie développementale, c’est-à-dire qui à la fois tient résolument compte de la pensée de l’élève et des caractéristiques personnelles de celui-ci et qui est orientée vers des apprentissages toujours plus avancés. Dans cette conception pédagogique, l’élève n’a pas à porter le poids de ses difficultés. Il doit plutôt rencontrer des pédagogues qui, par leur expertise, assumeront un leadership et partageront avec lui et ses parents le défi imposé par une difficulté quelconque, qui le soutiendront à travers des succès progressifs dans le développement de son autonomie, de sa propre prise en charge et de sa confiance.

La plupart des élèves qui ont déjà fréquenté l’École oraliste et qui l’ont maintenant quittée se sont retrouvés par la suite dans une classe régulière, souvent dans un groupe d’élèves performants, suivant avec succès un parcours régulier, et cheminant ou se trouvant devant la possibilité d’un réel choix de carrière, et ce, malgré leur perte auditive. Comme les élèves d’aujourd’hui, ils deviennent bilingues et même trilingues, pour quelques-uns.

Ces filles et ces garçons qui se retrouvent à nouveau dans des milieux scolaires réguliers gardent évidemment leur perte auditive; ils devront toujours vivre avec les multiples obstacles entraînés par celle-ci. Toutefois, ayant vécu quelques années avec d’autres élèves qui doivent précisément relever les mêmes défis qu’eux, ayant développé une complicité entre eux, ils s’en trouvent souvent plus confiants pour continuer leur chemin dans un monde entendant.

Pour en savoir davantage, n’hésitez pas à nous contacter en composant le 418 263-5189.

Visitez le blogue de Lobe en cliquant dès maintenant ici.