Le trouble de traitement auditif (TTA)

25 mars 2012
trouble de traitement auditif (TTA), lobeAvoir un trouble de traitement auditif (TTA), c’est avoir de la difficulté à analyser et comprendre ce qui vient d’être dit, et cela sans la présence de problèmes d’audition. Le TTA, autrefois appelé trouble d’audition centrale (TAC), a été décrit pour la première fois en 1992 par l’American Speech-Language Hearing Association (ASHA). On le définit ainsi : difficultés persistantes dans le traitement d’un signal auditif qui affectent  la perception dans le bruit, la latéralisation, la localisation, la discrimination auditive, l’identification de patrons auditifs ou l’organisation séquentielle, et ce, malgré une acuité auditive normale.

Les troubles de traitement auditif affecteraient entre 2 et 7 % de la population, surtout les garçons (2 à 3 garçons pour 1 fille). La personne ayant un trouble de traitement auditif peut :

  • éprouver des problèmes à comprendre la parole rapide;
  • avoir des difficultés à apprendre ou retenir de nouvelles notions présentées verbalement;
  • confondre des sons semblables;
  • être facilement distraite par le bruit de fond;
  • être souvent dans la lune;
  • avoir de la difficulté à suivre une série de consignes orales;
  • éprouver des problèmes à fixer et à maintenir son attention sur un message verbal;
  • avoir de la difficulté à localiser une source sonore;
  • sembler réussir plus facilement en situation individuelle.

Une dysfonction au plan du traitement auditif est généralement reconnue pour être la cause des difficultés de reconnaissance de la parole dans le bruit, mais le concept du TTA ne fait pas l’unanimité et certains scientifiques attribuent plutôt la cause à des incapacités cognitivo-linguistiques.

L’évaluation

Il est possible d’évaluer un enfant pour un TTA à partir de l’âge de
6 ans. Avant d’effectuer une estimation du traitement auditif, un examen préalable de l’audition (audiogramme) est nécessaire. L’évaluation pour TTA se déroule dans une cabine insonorisée et nécessite l’appréciation d’une gamme variée de capacités auditives par différents tests. Dans son évaluation, l’audiologiste doit tenir compte de différents facteurs pouvant influencer les résultats (problèmes cognitifs ou langagiers, motivation, fatigue, déficit d’attention, stress ou énervement de l’enfant, etc.). Des pauses fréquentes sont nécessaires pour éviter que l’enfant perde sa concentration.

Les solutions

Des thérapies en audiologie (entraînement auditif), l’apprentissage de stratégies d’écoute, des modifications environnementales (réduction du bruit) et l’utilisation d’un système MF (système de modulation des fréquences) sont des solutions pouvant être mises en place pour aider à réduire les difficultés rencontrées chez les personnes ayant un TTA.

Dès qu’un enfant présente des difficultés scolaires importantes, il devrait être évalué en psychologie pour ses capacités d’attention et cognitives, en orthophonie pour son langage et en audiologie pour son acuité auditive et ses capacités de traitement auditif.

N’hésitez pas à consulter un audiologiste pour davantage d’information sur les TTA. Il se fera un plaisir de répondre à vos questions.
Références :
– INSTITUT RAYMOND-DEWAR. « Le trouble de traitement auditif TTA », http://www.raymond-dewar.qc.ca/doc/def_FAQ_TTA.pdf, consulté le 30 juin 2011.
– LAGACÉ, Josée (2009). « Problèmes de perception de la parole dans le bruit chez les enfants qui présentent un trouble de traitement auditif », thèse de doctorat, Montréal, Université de Montréal.
– MEDWETSKY, Larry, Laura RIDDLE et Jack KATZ (2009). « Management of Central Auditory Procession Disorders », chapitre 28 dans Handbook of Clinical Audiology, 6e édition, sous la direction de Jack Katz, Lippincott Williams & Wilkins, p. 627-641.
– MINISTÈRE DE L’ÉDUCATION DU NOUVEAU-BRUNSWICK (2000). « Trouble d’audition centrale, trousse d’intervention en salle de classe ».
– ORDRE DES ORTHOPHONISTES ET DES AUDIOLOGISTES DU QUÉBEC (OOAQ) (2007). « Révision des pratiques courantes en audiologie entourant le trouble de traitement auditif (TTA) chez l’enfant », Rapport du comité ad hoc.
– TILLERY, Kim L. (2009). « Central auditory Processing Evaluation: A Test Battery Approach », chapitre 27 dans Handbook of Clinical Audiology, 6e édition, sous la direction de Jack Katz, Lippincott Williams & Wilkins, p. 642- 663.