Le rôle de l’audioprothésiste

15 août 2008
L’audioprothésiste qui est-il ?
La profession d’audioprothésiste a vu le jour en 1974. Elle est chapeautée par l’Office des professions du Québec. Celle-ci est au nombre des 21 professions d’exercice exclusif au Québec. C’est donc dire que nul ne peut, de quelque façon, prétendre être audioprothésiste, ni utiliser ce titre ou un titre ou une abréviation pouvant laisser croire qu’il l’est.

Quiconque ne peut s’attribuer des initiales, ni exercer une activité professionnelle réservée aux membres de l’Ordre, prétendre avoir le droit de le faire ou agir de manière à donner lieu de croire qu’il est autorisé à le faire, s’il n’est détenteur d’un permis valide et approprié et s’il n’est inscrit au tableau de l’Ordre des audioprothésistes du Québec.

Lors de votre première rencontre avec l’audioprothésiste, une évaluation du besoin correctif est effectuée. Cette évaluation vise à bien préciser vos besoins en matière d’amplification. Pour ce faire, plusieurs informations sont colligées :

Informations médicales :

Certaines contre-indications médicales émises par votre médecin oto-rhino-laryngologiste peuvent limiter le choix des modèles d’appareils qui peuvent être utilisés pour votre oreille.

Informations audiométriques :

L’évaluation audiométrique a pour but de préciser votre capacité auditive. Cette évaluation représente un point de départ essentiel puisque la nature et le degré de la baisse auditive ont un impact sur le modèle qui sera proposé et l’ajustement des appareils par la suite.

Informations sur vos activités :

Votre style de vie, vos besoins, vos préférences sont importants afin de déterminer quelles technologies pourraient vous convenir (dimension, esthétique, couleur, accessoires).

À la suite de l’analyse de ces informations, l’audioprothésiste vous proposera différentes options technologiques pouvant optimiser votre écoute. Il vous informera également sur votre admissibilité aux divers programmes gouvernementaux.

Au Québec, il existe plusieurs organismes qui paient un ou deux appareils auditifs : la CSST, la Régie de l’assurance-maladie du Québec aussi appelée RAMQ et les Anciens Combattants. Chaque organisme offre une liste (propre à l’organisme) des différents modèles d’appareils auditifs et l’audioprothésiste fait le choix de l’appareillage à partir de cette liste. La liste et les critères d’admissibilité varient d’un organisme à un autre. (Consultez le résumé des critères de la RAMQ présenté ici.)

Ainsi, un patient qui a un problème d’audition ne rencontrera pas nécessairement les critères d’admissibilité de la RAMQ, de la CSST ou des Anciens Combattants.

On ne peut comparer notre appareillage auditif avec celui de notre voisin ou un membre de notre famille. Plusieurs critères sont considérés lors du choix du type d’appareils auditifs.

Une fois le choix des appareils auditifs effectué, l’audioprothésiste procède alors à leur programmation selon des méthodes prescriptives établies et en fonction des besoins auditifs du patient. Durant cette rencontre, l’évaluation du rendement audioprothétique et l’éducation prothétique seront aussi effectuées.

L’audioprothésiste vous montrera comment insérer et enlever vos appareils auditifs, changer la pile et en faire l’entretien. De plus, il vous donnera des conseils d’utilisation pour faciliter votre adaptation afin de permettre la meilleure réadaptation possible au monde sonore et à la communication.

Une seconde visite chez l’audioprothésiste permettra à celui-ci de vérifier votre adaptation à vos appareils auditifs et de s’assurer du rendement optimal de votre appareillage auditif. Des stratégies d’écoute et de communication vous seront aussi transmises.

Par la suite, un suivi biannuel (ou avant selon votre besoin) chez l’audioprothésiste sera effectué pour des fins de vérification.

L’audioprothésiste est un professionnel de la santé qui a la responsabilité de vendre, remplacer, poser et ajuster les appareils auditifs.

Dans un monde davantage industrialisé et de technologie avancée, le domaine de la santé auditive évolue constamment, ce qui oblige l’audioprothésiste à suivre régulièrement des cours de formation continue, que ce soit au Québec ou à l’extérieur. Ses connaissances scientifiques sont de plus en plus à la fine pointe de la technologie et permettent de répondre aux besoins grandissants des malentendants.

Pour plus d’information sur le rôle de l’audioprothésiste, n’hésitez pas à communiquer avec les professionnels qui exercent dans les cliniques multidisciplinaires Lobe Santé auditive et communication.