L’acouphène

25 mars 2012, par Martin Fortin
acouphène, lobeSi vous entendez fréquemment un bruit dans vos oreilles ou dans votre tête pour une durée de plus de cinq minutes alors qu’il n’y a pas de bruit extérieur, vous avez peut-être un acouphène. L’acouphène est un symptôme qui affecterait environ 10 à 15 % de la population. Cette prévalence est quadruplée chez les personnes qui travaillent dans un milieu bruyant.

Dans plus de 90 % des cas, seule la personne affectée par l’acouphène peut l’entendre; il s’agit donc d’un phénomène propre à chacun. On le décrit la plupart du temps comme un sifflement, un bourdonnement ou un bruit de fils à haute tension. La perception de l’intensité est souvent liée au degré de stress ou de fatigue. Le niveau d’intensité mesuré par audiométrie dépasse rarement 5 dB de sensation. Il n’y a donc qu’une très faible corrélation entre le niveau d’intensité évalué par audiométrie et l’effet sur la qualité de vie estimé à l’aide d’un questionnaire. Le degré de dérangement associé à l’acouphène est très variable d’un individu à l’autre et tend à diminuer significativement avec le temps sur une période allant de 6 à 24 mois. Pourtant, environ 3 %* des personnes avec acouphène s’en disent sérieusement affectées même après cette période. Ce dérangement prend diverses formes : difficultés à s’endormir, à se concentrer, à entendre ou difficultés émotionnelles.

Les traitements de l’acouphène

Plusieurs formes de traitement ou de médication ont été proposées afin d’éliminer l’acouphène, mais la plupart de celles-ci n’ont pas obtenu de succès ou même dépassé l’effet placébo. Certaines produisaient des effets secondaires indésirables ou étaient spécifiques à certaines conditions. Malgré tout, il existe des thérapies qui permettent de réduire l’audibilité de l’acouphène ou d’abaisser le degré de dérangement qui lui est associé. En présence d’une surdité, l’utilisation d’appareils auditifs permet de diminuer l’audibilité de l’acouphène dans plus de 70 % des cas. Les thérapies d’accompagnement telles que les thérapies cognitives comportementales (CBT) ou les thérapies d’habituation à l’acouphène (TRT) produisent des effets intéressants sur l’adaptation à l’acouphène. D’autres formes de thérapies sont présentement à l’étude avec des résultats préliminaires prometteurs.

Bien que l’acouphène soit souvent un symptôme d’une surdité, il ne peut en aucun cas créer de surdité. Toutefois, si l’acouphène est accompagné de vertiges intenses ou d’une perte d’acuité auditive subite, mieux vaut consulter immédiatement en audiologie pour une évaluation auditive.

Pour obtenir des informations supplémentaires, n’hésitez pas à consulter les audiologistes qui exercent dans les cliniques multidisciplinaires Lobe Santé auditive et communication.

Visitez le blogue de Lobe en cliquant dès maintenant ici.