L’accumulation de cérumen, comment s’en débarrasser ?

23 décembre 2014

Cérumen

Le cérumen, ou cire d’oreille, est une substance jaunâtre qui a pour fonction de lubrifier, nettoyer et protéger le conduit auditif externe contre les débris poussiéreux, les bactéries et les champignons.

Normalement, le conduit auditif externe est capable de se débarrasser du cérumen grâce au processus de migration vers l’extérieur, lequel se produit à la suite des mouvements de la mâchoire (par exemple lors de la mastication). Cependant, certaines personnes produisent une quantité anormalement élevée de cérumen, ou ont un mécanisme qui empêche la migration adéquate du cérumen vers l’extérieur. L’accumulation de cette substance dans le conduit auditif externe peut entraîner un bouchon partiel ou complet du conduit auditif externe. Parmi les symptômes les plus communément rapportés, on note : une sensation d’oreille bouchée, une baisse subjective de l’audition, des acouphènes et des démangeaisons.

Lorsqu’on soupçonne avoir une accumulation importante de cérumen associée à un ou plusieurs des symptômes mentionnés précédemment, quelles sont les façons recommandées de se nettoyer les oreilles et quels sont les traitements à éviter ?

Il ne faut cependant pas oublier que le cérumen protège l’oreille; donc, sa présence est nécessaire. Les traitements mentionnés ci-contre ont pour but d’éliminer ou d’aider à réduire les symptômes reliés à l’accumulation excessive de cérumen.

Pour les personnes ayant une production normale de cérumen, un nettoyage quotidien de l’orifice externe de l’oreille avec une débarbouillette suffit afin d’éliminer l’excédent de cérumen dégagé par le conduit auditif externe.

TRAITEMENTS DISPONIBLES

Ces traitements sont à éviter si vous avez une perforation tympanique ou faites régulièrement des otites externes. 

  • Huile minérale ou huile d’olive non parfumée : Il s’agit d’un traitement maison que l’on peut s’administrer soi-même. Il suffit de mettre deux à trois gouttes d’huile dans le conduit auditif externe sur une base régulière afin de ramollir le cérumen. Il est important de nettoyer l’oreille par la suite avec une débarbouillette.
  • Gouttes pour les oreilles (produits céruménolytiques): Ce traitement peut être utilisé seul afin de ramollir le cérumen et ainsi aider à sa migration vers l’extérieur du conduit auditif externe. Les produits céruménolytiques peuvent également être utilisés avant un traitement d’irrigation ou de curetage afin de maximiser son efficacité.
  • Irrigation de l’oreille : Il s’agit de l’utilisation d’un jet d’eau afin de nettoyer le conduit auditif externe. Une seringue remplie d’eau tiède ou un irrigateur électrique peuvent être utilisés afin de déloger l’excès de cérumen. Les médecins ainsi que les infirmières formées peuvent entreprendre cette intervention. Ce traitement est à éviter si vous avez une perforation tympanique; l’eau peut atteindre l’oreille moyenne qui deviendrait alors un milieu propice aux infections. Les personnes ayant subi des opérations aux oreilles ne devraient pas avoir recours à ce traitement.
  • Nettoyage manuel par curetage ou par succion : Le nettoyage manuel par curetage consiste à extraire manuellement le cérumen à l’aide d’un instrument médical, telle une curette. Ce traitement est à privilégier si vous avez une perforation tympanique ou avez déjà subi une chirurgie aux oreilles. Le nettoyage par succion, quant à lui, se fait à l’aide d’une poire à succion. Le médecin ORL procède généralement sous micro-scope.

TRAITEMENTS À PROSCRIRE

  • Cotons-tiges: Le mode d’emploi sur l’emballage commercial des cotons-tiges précise de nettoyer uniquement la surface externe de l’oreille, sans pénétrer dans le conduit auditif externe, sous peine de causer des blessures. L’utilisation du coton-tige ne fait que pousser le cérumen vers l’intérieur et augmente par le fait même les chances d’obstruction du conduit auditif externe.
  • Cônage d’oreilles (chandelles auriculaires): Ces chandelles, fabriquées à partir de cire d’abeille, sont introduites dans le conduit auditif externe et allumées par la suite. Les fabricants prétendent que ces produits aident à extraire le cérumen. Cependant, les études scientifiques n’ont pas réussi à prouver leur efficacité.  De plus, ces chandelles peuvent être très dangereuses : elles comportent des risques de brûlures et peuvent causer un incendie. Santé Canada avertit la population qu’il est illégal de vendre ces chandelles à des fins thérapeutiques.
  • Tout autre objet : Les pinces à cheveux ou tout autre objet ne devraient jamais être insérés dans le conduit auditif externe. Tout comme les cotons-tiges, ces objets poussent le cérumen vers l’intérieur et augmentent ainsi les risques de former un bouchon. De plus, des blessures importantes peuvent survenir si le tympan est touché.
Mise en garde
Si vous pensez avoir une production excessive de cérumen, il est recommandé de consulter un médecin ORL, un professionnel de la santé ou un pharmacien avant d’utiliser un traitement.
Références :
-GUEST, J.F., et al. (2004). « Impacted cerumen: composition, production, epidemiology », QJ Med, 97: 477-488.
-ROLAND, P.S., et al. (2008). « Clinical practice guideline: cerumen impactation », Otolaryngology – Head and Neck Surgery, 139: 1-21.
-WORLD HEALTH ORGANIZATION (2006). « Primary Ear and Hearing Care Training Resource: Trainer’s Manual (Intermediate Level) », repéré à http://www.entnet.org/Community/public/loader.cfm?csModule=security%2fgetfile&pageid=39536