La presbyacousie

1 août 2013, par Francis Tousignant, Mireille Beaudoin et Claudia Côté

La presbyacousie

«Elle n’entend que ce qu’elle veut ! » « Le téléphone sonne et il ne l’entend pas. » « Quand ma petite-fille me parle avec sa petite voix claire, je ne la comprends pas. » Vous avez déjà dit ou entendu ces phrases-là ?

Vous avez un parent ou un de vos grands-parents qui répond de travers à vos questions ou encore qui vous accuse de marmonner au lieu de parler ?

Cette personne est probablement atteinte d’une perte auditive ou surdité associée à l’âge. L’acuité auditive, c’est-à-dire la capacité d’entendre les sons à un niveau normal, diminue avec le temps et l’âge, et cela à des intensités et des rythmes différents selon les individus. Cette diminution de l’acuité auditive s’explique par la dégénérescence des cellules nerveuses situées dans l’oreille interne (la cochlée), cellules qui sont responsables de la sélection des sons.

La clarté et l’intelligibilité de la parole ne sont plus perçues comme auparavant. La personne âgée éprouve des problèmes d’identification des mots. Ainsi, elle entend six au lieu de dix, fil au lieu de cil, sel au lieu de fiel, etc. Les chants d’oiseaux, le tic-tac d’une montre, les consonnes f-s-ch sont hors de son champ d’audition. La distinction des mots est plus ardue dans un milieu bruyant ou lorsque quelqu’un lui parle de dos ou d’une pièce voisine. La communication devient plus difficile autant pour la personne qui entend moins bien que pour la personne qui communique avec elle. Elle entend et, à d’autres occasions, elle n’entend pas. Les échanges avec autrui deviennent plus pénibles; les malentendus se multiplient; les soupers de famille n’ont plus la couleur d’antan. La personne âgée souffrant d’une perte auditive se retire tout doucement de sa propre famille et de ses activités sociales (bingo, club social de l’âge d’or, cercles d’amis, etc.). Elle se replie sur elle-même.

Non, il n’existe aucun traitement médical pour remédier à cette situation, mais oui, il existe des solutions pour aider la personne âgée qui devient malentendante à rester en contact avec les gens autour d’elle. Les appareils auditifs, l’amplificateur téléphonique, l’apprentissage de nouvelles attitudes de communication sont quelques-uns des nombreux moyens qui peuvent aider la personne âgée malentendante à garder contact avec le monde qui l’entoure. Parlez-en à un audiologiste, le professionnel des troubles de l’audition.

IRDPQ
Francis Tousignant, MOA, audiologiste
Mireille Beaudoin, MOA, audiologiste
Claudia Côté, MOA, audiologiste