La programmation des appareils auditifs

15 mai 2009
L’appareillage auditif est le processus d’ajustement des appareils auditifs aux besoins personnels du malentendant. Aujourd’hui, ce processus est technologiquement très avancé : on utilise des ordinateurs, des logiciels et des microphones sensibles. Il n’est même plus nécessaire de retirer vos appareils auditifs de vos oreilles pour faire la programmation de l’amplification. Tout cela est rendu possible grâce à l’interrelation entre trois outils : un analyseur électroacoustique, un connecteur Bluetooth qui relie les appareils auditifs à un ordinateur et l’ordinateur lui-même.

La fine pointe de la technologie au service de la programmation des appareils auditifsCommençons par l’analyseur électroacoustique. C’est un outil objectif et indépendant muni d’un petit tube souple appelé sonde microsonique. Placée dans votre conduit auditif, cette sonde permet de mesurer la pression sonore directement au tympan. En entrant les résultats de votre audiogramme (osseux et aériens) dans l’analyseur électroacoustique, celui-ci calcule, selon des méthodes prescriptives, les cibles d’amplification recommandées selon votre type et votre degré de perte auditive. Pour exécuter l’analyse de l’amplification, l’analyseur électroacoustique émet, via des haut-parleurs, une phrase qui contient tous les sons de la parole; on l’appelle « phrase phonétiquement équilibrée ». Celle-ci est alors captée par le microphone des appareils auditifs, transmise au tympan et captée par la sonde microsonique. La sonde microsonique est placée devant le tympan afin de bien capter les sons transmis par l’écouteur des appareils auditifs au tympan. La courbe dessinée sur l’écran de l’analyseur électroacoustique indique à l’audioprothésiste la courbe d’amplification transmise au tympan selon la programmation du circuit numérique de vos appareils auditifs.

En plus de faire l’ajustement des appareils auditifs, l’analyseur électroacoustique permet aussi de vérifier le rendement global des appareils, la consommation de la pile, la directivité des microphones, la distorsion des écouteurs et la sensibilité de la télébobine.

Pour la programmation des appareils auditifs selon vos besoins d’écoute et de communication, l’audioprothésiste utilise un connecteur Bluetooth (Noah link, Icube…) qui relie sans fil le circuit numérique des appareils auditifs au logiciel de programmation des manufacturiers d’appareils auditifs. Chaque manufacturier possède son propre logiciel de programmation que l’audioprothésiste intègre dans un ordinateur.

Ces logiciels de programmation offrent une très grande flexibilité au niveau des ajustements prothétiques. Ils permettent entre autres :

  • de contrôler la puissance de l’amplification par fréquence;
  • d’ajuster la sortie maximale de vos appareils auditifs;
  • de modifier la compression par fréquences;
  • de choisir la sensibilité des micro-phones;
  • d’ajuster la puissance des réducteurs de bruits;
  • de créer et modifier les différents -programmes selon vos besoins et vos différentes situations d’écoute;
  • de connaître via un DataLogging les différents environnements sonores auxquels vous avez été exposé afin de bien cibler vos besoins quotidiens.

Bien sûr, plus les appareils auditifs sont technologiquement avancés, plus leur flexibilité d’ajustement est grande.

Toute cette technologie virtuelle permet à l’audioprothésiste de faire un appareillage auditif qui tient compte de la réalité sonore du malentendant et de ses besoins précis pour une adaptation plus rapide et plus facile au port d’appareils auditifs.

Mentionnons que nous sommes à des années-lumière de l’ajustement des appareils auditifs avec un tournevis !