L’effet de l’alcool sur l’audition

25 septembre 2012

L’effet de l’alcool sur l’audition

Les effets néfastes de la consommation excessive d’alcool sont bien connus dans notre société. Toutefois, l’un de ces effets demeurait jusqu’à tout récemment mystérieux. De nouvelles données semblent effectivement confirmer que la consommation d’alcool peut entraîner une perte de la capacité auditive.

Depuis longtemps, nous savons que l’excès d’alcool peut causer des dommages au système nerveux et au cerveau. En effet, une quantité importante d’alcool dans la circulation sanguine, pour une durée prolongée, vient affecter les cellules de l’audition au niveau de l’oreille interne (cochlée).

Une étude de recherche récente démontre le lien existant entre une consommation d’alcool excessive  et la perte auditive. Il semble que l’alcool pourrait entraîner des dommages à l’intérieur du cerveau, plus précisément au niveau des centres d’analyse des sons perçus par l’oreille. Les capacités auditives seront ainsi diminuées, car le cerveau n’arrive plus à bien analyser les sons entendus. Par contre, la quantité et la durée de l’exposition à l’alcool restent à établir. Notons que la recherche a évalué des consommateurs d’alcool occasionnels et que même ceux-ci ont montré une diminution de l’audition.

Ces données sont importantes quand on sait qu’une perte auditive peut parfois contribuer à un manque de confiance en soi, une dépression et causer de l’irritabilité ou un isolement social. De plus, il semble que ce sont principalement les cellules des hautes fréquences qui soient affectées. Ces cellules étant responsables de la compréhension des mots, leurs dommages peuvent ainsi augmenter les difficultés de discrimination (ex. : faire la distinction entre six et dix).

La consommation d’alcool combinée avec l’exposition au bruit sont deux facteurs pouvant altérer la capacité à bien comprendre.
La perte d’audition liée à une exposition à un bruit intense de courte durée est généralement aussi de courte durée. En effet, des études faites avec des participants visitant des boîtes de nuit ont montré des pertes des capacités auditives temporaires. Toutefois, des expositions fréquentes et prolongées, en combinaison avec la prise d’alcool, pourraient causer des dommages permanents.

Dans tous les cas, l’utilisation de bouchons protecteurs antibruit est à considérer pour les habitués des bars.

Finalement, pour protéger notre audition et notre santé, la modération est toujours de mise ! Si vous désirez de plus amples informations, consultez votre pharmacien.

Références :
– SMITH, E.S., et H. RIECHELMANN. « Cumulative Lifelong Alcohol Consumption Alters Auditory Brainstem Potentials », Alcoholism : Clinical and Experimental Research, Volume 28, Issue 3, pages 508–515, mars 2004.
– « The acute effects of alcohol on auditory thresholds », dans BMC Ear and Throat Disorders (2007), 7: 4. Version en ligne : http://www.biomedcentral.com/1472-6815/7/4.