L’histoire de l’École oraliste

26 septembre 2012, par Andrée Boisclair
L’École oraliste de Québec pour enfants sourds ou malentendants a été fondée, il y a près de dix ans, par une équipe de recherche de l’Université Laval qui travaille sur le développement du langage oral, sur l’apprentissage de la lecture-écriture et sur l’intégration sociale et scolaire chez l’élève sourd ou malentendant.

On y accueille des élèves de la prématernelle/maternelle, du primaire et du premier cycle du secondaire, tous avec une perte auditive. Au cours des prochaines années, l’École oraliste tient à ouvrir ses portes à la petite enfance. Si la majorité des élèves proviennent de la grande région de Québec, il n’est pas rare que des parents d’autres régions déménagent à Québec ou demandent une organisation spéciale afin que leur enfant puisse fréquenter l’École oraliste.

Les objectifs

L’École oraliste vise à permettre à des enfants qui ont une perte auditive de très bien se scolariser, puis d’en venir à une intégration scolaire et sociale réussie et, le temps venu, à un vrai choix de carrière.

L’atteinte de ces objectifs a ses exigences et ne peut se faire sans une recherche constante de la part de l’équipe des enseignants, en lien constant autant avec l’équipe de recherche de l’Université Laval qu’avec l’équipe des professionnels du centre de réadaptation. À l’École oraliste, nous avons la conviction que l’enfant (sourd ou malentendant) a toutes les capacités pour bien se scolariser. Encore faut-il, toutefois, qu’on lui permette de développer ce qui sert de fondements à la réussite scolaire, soit un langage de haut niveau, un univers de connaissances suffisamment riche et de bonnes capacités -d’abstraction.

Pour y arriver, -l’enfant doit bénéficier d’une intervention qui suscite chez lui la motivation, la fierté de ses réalisations, le plaisir de connaître, de découvrir et d’inter-agir. Voilà ce que vise l’École-oraliste dans une pédagogie développementale faisant large place aux projets, à l’exploitation du livre, à l’écriture, à la prise de parole et au théâtre.

Un soutien individualisé

À l’École oraliste, les groupes–classes sont restreints; ils vont de deux à sept élèves, selon les besoins de chacun et les degrés scolaires. L’objectif est d’offrir à chaque élève un soutien individualisé.

Des enseignants hautement qualifiés

L’École oraliste de Québec pour enfants sourds et malentendants est la seule école au Québec où les enseignants doivent compléter une maîtrise spécialisée à l’université. Au cours de cette maîtrise, ils travaillent sur des problématiques liées au projet pédagogique de l’école, et ce, dans une perspective développementale de l’apprentissage.

Des résultats qui parlent d’eux-mêmes

L’expérience prouve que très généralement, le temps venu, les élèves qui quittent l’École oraliste sont tout à fait prêts pour suivre des classes régulières. En quittant l’école, à la fin du primaire, la plupart d’entre eux sont acceptés dans des programmes réguliers, internationaux ou spécialisés.

L’École oraliste de Québec pour enfants malentendants ou sourdsVoici ce que nous a écrit Jérémy en quittant l’École oraliste après avoir complété une sixième année du primaire : « Merci d’avoir cru en moi, de m’avoir permis de m’exprimer. Grâce à l’équipe des personnes de l’École oraliste, j’ai la chance de pouvoir faire ce que j’aime le plus au monde : chanter et jouer la comédie. »


Nouvelle adresse

L’École vient de déménager. Elle a maintenant ses locaux dans le Complexe Bellevue, au 1605 chemin Sainte-Foy. Le numéro de téléphone demeure le même : 418 263 5189.

Visitez le blogue de Lobe en cliquant dès maintenant ici.