Examen de l’audition pour les enfants entre 6 et 24 mois

1 juillet 2013

Examen de l'audition pour les 6 et 24 mois

La méthode pour évaluer l’audition de votre enfant varie en fonction de son âge.

Tout d’abord, peu importe l’âge de l’enfant, l’évaluation inclut toujours la visualisation des conduits auditifs. Cela permet de s’assurer que rien n’obstrue les conduits. Par la suite est effectuée la tympanométrie pour vérifier la mobilité du tympan et éliminer la présence possible de liquide derrière les tympans.

Pour les enfants âgés entre 6 et 24 mois :
l’évaluation auditive se fait par renforcement visuel.

Ce type d’évaluation consiste à mesurer les plus petits sons entendus par l’enfant en le conditionnant à se retourner vers un renforçateur visuel (une animation sur un écran d’ordinateur, par exemple) à chaque fois qu’une stimulation auditive est entendue. Les types de stimulations présentées sont des sons, une voix ou une musique, selon l’intérêt de l’enfant. Le volume de ces bruits varie également afin qu’on puisse établir le plus petit son que l’enfant est en mesure d’entendre.

Les réponses seront ensuite comparées aux réponses attendues selon l’âge de l’enfant. Pour débuter, l’audiologiste apprend à l’enfant la tâche à effectuer. Ainsi, l’enfant est en mesure de la réaliser par lui-même par la suite. Les sons sont généralement envoyés par des hauts-parleurs et les résultats notés sur un audiogramme. Tout au long de l’évaluation, l’audiologiste sera très expressif et encouragera constamment l’enfant afin de maintenir son attention et de rendre l’évaluation amusante.

La collaboration de l’enfant est importante. Plus l’enfant aura une bonne collaboration, plus l’examen sera concluant.

De plus, la mesure des émissions otoacoustiques permet de compléter l’examen en apportant des informations complémentaires. Ceci est une méthode objective qui permet de déterminer les probabilités qu’il y ait une surdité à chaque oreille. Elle ne demande donc pas la participation de l’enfant. Pour pouvoir mesurer ces émissions, l’enfant doit être très calme et très silencieux. Un écouteur par lequel différents sons seront entendus sera placé dans une oreille à la fois. Celui-ci mesurera la réaction de l’oreille face aux différents sons entendus. Si l’enfant est calme, la prise de mesure ne dure qu’environ 30 secondes par oreille.

À la suite de chacun de ces types d’évaluation, les résultats sont expliqués aux parents et des recommandations sont suggérées. En fonction des résultats obtenus, une rencontre vers un autre professionnel de la santé auditive peut être requise : médecin ORL, évaluation audiologique complète en présence de deux audiologistes, orthophoniste, centres de réadaptation, audioprothésiste, etc.

Un rapport écrit est également effectué. Il sera remis en main propre ou envoyé par la poste.

NOTE : Il est possible de l’ordre des examens varie en fonction des professionnels ou encore en fonction de la collaboration de l’enfant.

Contactez les audiologistes qui exercent dans les cliniques Lobe Santé auditive et communication pour obtenir de plus amples informations en composant le 1 866 411-5623.

Visitez le blogue de Lobe en cliquant dès maintenant ici.

Références :
1) Yacullo, W. S. (2009). Assessment of Hearing Loss in Children. Katz, J., Medwetsky, L., Burkard, R. & Hood, L. (Éds), Handbook of clinical audiology: 6th Edition (pp.551-558). Philadelphia: Lippincott Williams & Wilkins.
2) Yacullo, W. S. (2009). Otoacoustic Emissions. Katz, J., Medwetsky, L., Burkard, R. & Hood, L. (Éds), Handbook of clinical audiology: 6th Edition (pp.517-518). Philadelphia: Lippincott Williams & Wilkins.
3) Hurteau, A.-.M. (2007). ORA2250. L’évaluation diagnostique audiologique auprès de la clientèle pédiatrique , Présentation Power Point.
4) Hurteau, A.-.M. (2007). ORA2250. L’évaluation diagnostique audiologique auprès de la clientèle pédiatrique , Présentation Power Point.
5) Audet, V., Gagnon, M., Ghonaim, H., Lessard, J. et Roy, G, (2010). Tests Diagnostiques-Enfants. Dans Audiologie Clinique-Guide de référence pratique (par les étudiants pour les étudiants) (p.37-38). Montréal.