Évaluation auditive chez l’enfant de moins de 4 ans

15 août 2009
Vous êtes-vous déjà demandé si votre enfant était trop jeune pour avoir une évaluation de son audition ? En fait, il n’est jamais trop tôt pour procéder à une évaluation auditive approfondie chez un enfant puisque la technologie d’aujourd’hui nous le permet, peu importe l’âge.
Évaluation auditive chez l’enfant de moins de 4 ans

Un enfant devrait passer une évaluation auditive dans le cas où un parent, une gardienne, un enseignant ou un médecin suspecte un problème d’audition, de langage, un retard dans son développement ou tout simplement par prévention. De plus, une évaluation auditive devrait être effectuée chez l’enfant si des infections d’oreilles à répétition (otites) surviennent, s’il a eu un traumatisme crânien ou si l’enfant présente une condition médicale pouvant engendrer un trouble auditif. Un simple examen préventif est bénéfique, car une baisse d’audition aussi légère soit-elle peut avoir un impact majeur sur le développement du langage et les apprentissages de l’enfant.

L’évaluation audiologique se déroule en cabine insonorisée et requiert que le patient réponde lorsqu’il entend un faible signal sonore. L’objectif est de préciser le plus faible niveau auquel une personne peut détecter un son. Avec un adulte, la tâche est relativement simple; il appuie sur un bouton à chaque stimulation entendue.

Toutefois, comment procède-t-on si l’enfant est très jeune ?

Il existe différentes techniques d’évaluation auditive utilisées de pair avec de nouveaux instruments qui permettent de préciser exactement le statut auditif d’un enfant. Dans certains cas, l’audiologiste sera accompagné d’une éducatrice spécialisée ou d’un second audiologiste pour effectuer l’examen.

De la naissance à 6 mois, l’évaluation auditive se fait par la mesure des émissions oto-acoustiques. Il s’agit d’un examen objectif qui ne nécessite pas la participation de l’enfant.

À partir de l’âge de 6 à 30 mois, l’audiologiste évalue l’enfant de façon plus précise en utilisant des renforçateurs visuels.

Pour ce faire, l’enfant est assis dans une pièce insonorisée. L’audiologiste présente des sons à l’aide d’un haut-parleur à un niveau d’intensité que l’on estime être facile à détecter. L’enfant doit les localiser en tournant la tête vers ceux-ci. Lorsqu’il répond adéquatement, une image animée est activée afin de renforcer sa réponse. Une fois que l’enfant a bien compris la tâche, l’audiologiste peut alors diminuer progressivement l’intensité de chaque son afin de déterminer les plus faibles niveaux audibles.

Bref, l’évaluation audiologique par renforcement visuel est à la fois amusante et sans douleur pour l’enfant.

Dans le cas où votre enfant est âgé de plus de 30 mois, l’audiologiste pourra l’évaluer dans le même environnement insonorisé en modifiant toutefois la stratégie de façon à créer un intérêt. Des casse-têtes ou autres jeux de blocs peuvent alors être utilisés afin de conditionner l’enfant à placer un bloc à chaque fois qu’un son est entendu. Lorsque l’on est assuré que la tâche est maîtrisée, la recherche des plus faibles niveaux audibles pour l’enfant débute.

Dans tous les cas, et ce, quelque soit l’âge du patient, l’audiologiste est en mesure de déterminer l’intégrité de la fonction tympano-ossiculaire de l’oreille par la mesure de l’impédancemétrie. En ce sens, l’audiologiste peut vérifier s’il y a présence de liquide derrière le tympan, s’il y a une perforation, si les tubes sont fonctionnels, etc. Les audiologistes possèdent donc les techniques et les équipements spécialisés pour arriver à préciser le statut auditif de l’enfant.

En cas de doute, n’hésitez pas à consulter.