Être grands-​parents aujourd’hui…

15 août 2008
Alors qu’auparavant le rôle des grands-parents allait de soi et était plutôt bien défini, aujourd’hui il se caractérise de plusieurs façons. De plus en plus de nouveaux grands-parents sont encore actifs professionnellement. Ils auront davantage le privilège de voir leurs propres petits-enfants devenir à leur tour des parents…

L’augmentation de l’espérance de vie, dont jouit la cohorte actuelle des plus de cinquante ans, offre des conditions en or pour des échanges intergénérationnels intenses. Les « jeunes » grands-parents exercent souvent un rôle de soutien auprès de leurs enfants devenus parents. Ils occupent aussi, à certains moments, un rôle ludique ou d’éducateurs. Les grands-parents plus âgés, quant à eux, sont plus souvent les dépositaires de l’histoire familiale en gardant leurs descendants rattachés à leur propre origine. Ils sont les témoins d’une époque où la valeur se mesurait à la dimension humaine et moins à une consommation effrénée de biens de toutes natures. Ils sont les gardiens du temps et des plaisirs simples.

Les grands-parents ont envie de partager plein de choses avec leurs petits-enfants. Mais, dans la réalité, pour certains d’entre eux, les occasions se font plus rares. La distance, les naissances moins nombreuses ou les ruptures seront parfois des obstacles à la création de liens significatifs entre grands-parents et petits-enfants.

Malgré tout, les besoins d’échanges généreux entre les générations demeurent. Le désir de guider ceux qui nous suivent et le besoin d’un profond sentiment d’utilité se sont traduits pour certains aînés par des gestes concrets d’entraide. Ces grands-parents « de cœur » ont choisi de donner aux plus jeunes, tout en continuant de s’adapter au monde moderne. C’est ainsi que sont apparues certaines « Maisons des grands-parents ». Des lieux où les jeunes peuvent apprendre : à cuisiner, à bricoler, à jardiner, etc. Des lieux où ils sont accueillis et écoutés. Des lieux où, également, un grand-papa attentionné ou une grand-maman prévenante les accompagnera dans leur cheminement scolaire.

Les enfants constituent la richesse de notre société; ils ont tous le droit d’être aimés, écoutés et aidés. Souhaitons que de plus en plus de lieux d’échanges entre générations voient le jour et qu’y émergent, en lutte au repli sur soi, d’heureuses complicités entre les aînés et les petits-enfants de tous âges.