Entrevue avec le docteur Gilles Lapointe

23 décembre 2014

Dr Gilles Lapointe

Q : Vous qui êtes en pleine forme et qui donnez des conférences en Europe et aux États-Unis, quel est votre secret ?

R : Le secret, c’est ce que nous avons comme philosophie. Les individus ont souvent tendance à vivre leur quotidien à la course. Cette vie trépidante amène les gens à mettre de côté des éléments essentiels à la santé comme le sommeil et l’alimentation.

Q : De quoi est-il question dans vos conférences ? Quels sont les sujets abordés ?

R : Afin de mieux s’adapter à ce style de vie trépidant, les gens ont besoin de conseils. Je les amène à prendre conscience de leurs besoins. Ces conseils sont basés sur le bon sens, mais c’est pourtant difficile de les mettre en application. L’être humain a cette capacité de se mentir à lui-même.

Par exemple, les gens disent qu’ils s’alimentent bien. Si l’on demande à un diabétique de choisir entre un morceau de gâteau au chocolat de 600 calories ou un plat de fruits de 100 calories, il va répondre : « Je me connais, je vais prendre les deux », alors qu’il devrait opter pour les fruits seulement. Si de plus il ajoute qu’il n’a pas le temps d’aller marcher après, mais qu’il a du temps pour écouter la télévision, c’est qu’il ne prend pas sa situation au sérieux. L’être humain est enclin aux excuses.

Q : Dans le domaine de l’audition chez les personnes aînées, qu’est-ce que vous conseillez ?

R : Lorsque les gens commencent à faire répéter et qu’ils font semblant de comprendre, ils doivent consulter un professionnel de la santé auditive. S’ils ont besoin d’appareils auditifs, il est important de s’en procurer. Il ne s’agit pas d’une dépendance, mais d’une indépendance. C’est comme porter des lunettes lorsque nous avons un trouble de la vue ou utiliser une canne lorsque nous souffrons d’arthrose ou de douleur au genou.

Q : Parlez-moi un peu de votre livre Docteur, aidez-moi.

R : Ce livre traite de ce qui se passe dans la société moderne, entre autres de la progression et de l’anxiété. L’être humain est-il capable d’ingérer la progression ? Nous avons toujours tendance à aller de l’autre côté de la ligne, nous ne pouvons pas nous arrêter. Nous inventons de nouvelles technologies et nous les utilisons sans prendre de recul pour constater ce qui est mauvais pour nous. Par exemple, le fait de « texter » à tout moment de la journée n’est pas une bonne habitude, pas plus que de réduire par manque de temps ce qu’il y a de plus important dans la vie : les activités au soleil.

Le stress et l’anxiété rendent les gens beaucoup plus malades que la maladie elle-même. Le sommeil, l’alimentation, l’exercice et la gestion du stress sont à la base d’une bonne santé.

Merci au docteur Gilles Lapointe pour cet agréable entretien.