Comprendre ce que j’entends

10 novembre 2016, par Janie Durette
15-Comprendrecequejentends
Qu’est-ce que la discrimination de la parole ? Comment est-elle reliée à la perte d’audition ?

Une personne avec une perte auditive a besoin d’un volume plus élevé pour entendre les sons que les gens dont l’audition est normale peuvent entendre. C’est entre autres grâce aux appareils auditifs qu’une perte auditive peut être corrigée.

La perte auditive est mesurée en décibels sur plusieurs fréquences différentes. La normale se situe autour de 0 à 20 décibels. Plus le résultat mesuré est élevé, plus on a besoin d’un volume élevé pour entendre les sons.

La discrimination de la parole

La discrimination de la parole, c’est le fait de pouvoir comprendre correctement la signification des mots. On mesure la discrimination en pourcentage. Cette mesure représente ce que vous comprenez de ce que vous entendez lorsque la parole est suffisamment forte pour être entendue confortablement. Plus le pourcentage est élevé, meilleure est votre discrimination de la parole et moins vous faites d’erreurs de compréhension. Si vous avez une discrimination de 100 % dans un endroit calme, vous comprenez correctement tout ce que vous entendez. Par contre, à l’opposé, si votre discrimination est de 0 %, cela signifie que vous n’arrivez à comprendre aucun des mots parlés, et ce, peu importe à quel volume vous les entendez.

La perte auditive et la discrimination sont interreliées. Par exemple, si lors d’un test auditif, la moyenne de la perte auditive de la personne s’élève à 65 décibels et sa discrimination de la parole est de 80 %, elle comprend correctement, dans un environnement calme, 8 mots sur 10 dits à un volume suffisamment élevé pour qu’elle puisse les entendre. Par contre, les 2 mots restants sonnent à ses oreilles comme quelque chose qui provient d’une langue étrangère.

Les appareils auditifs sont donc très utiles. En effet, pour les personnes ayant une perte auditive, les appareils auditifs permettent d’entendre la parole à un niveau confortable, ce qui leur donne la possibilité de pouvoir comprendre ce qu’elles entendent. Ainsi, même si la personne ne comprend que 8 mots sur 10 alors qu’elle est appareillée, il s’agit déjà d’une amélioration remarquable ! N’oublions pas que ce ne sont pas de nouvelles oreilles. Des stratégies de communication seront également utiles pour bien comprendre.

La lecture labiale

L’accès à la lecture labiale, qui consiste à utiliser les informations visuelles des mouvements de la bouche lorsque l’on parle, nous permet d’améliorer la compréhension de la parole. D’ailleurs, c’est entre autres parce que nous n’avons pas accès à ces informations qu’il est plus difficile de comprendre quelqu’un au téléphone, contrairement à lors d’une discussion en face à face.

Les appareils auditifs vous permettent donc d’entendre le mieux possible afin de pouvoir tirer la meilleure compréhension lors de discussions !

Pour en connaître davantage sur les appareils auditifs, consultez un audioprothésiste.

Une évaluation par un audioprothésiste est requise afin de déterminer quels appareils auditifs conviennent à vos besoins.
Référence :
PAUL, Peter V., WHITELAW,Gail M., « Hearing and Deafness », Adult Audiologic Rehabilitation, Second Edition, pp. 253- 275. En ligne.
http ://www.therubins.com/geninfo/speechrd.htm. Consulté le 10 août 2016.