Combien de temps avant de faire le saut ?

9 mai 2018

 

 

 

 

 

 

 

 

Une étude s’est intéressée au temps moyen que prend un individu présentant une perte auditive avant d’agir et de consulter. Le modèle TTM (transthéorique de changement) est un modèle d’approche comportementale introduit par des psychologues à la fin des années 1970. Selon cette théorie, les patients passeraient par une série de stades avant de prendre en main un problème auditif.

Les stades de changement peuvent se répéter avant d’arriver à une prise de décision ultime. Voici comment les cinq stades de changement du modèle TTM peuvent s’appliquer à l’acceptation d’une perte auditive, pour tenter d’expliquer pourquoi on met en moyenne sept ans avant de prendre en main un problème d’audition.

La pré-contemplation

Le patient ne pense pas avoir de problème auditif. Il n’envisage donc pas d’aller consulter. Par exemple, Pierre commence à vivre des difficultés de communication (il fait répéter, il augmente le volume de la télévision), mais il n’a aucune intention d’aller chercher de l’aide. Tout ce qui le rattache aux appareils auditifs, c’est le souvenir de son oncle qui portait un immense appareil auditif beige qui sifflait tout le temps.

La contemplation

À ce stade commence à se manifester l’ambivalence. On parle alors de balance décisionnelle, qui amène à comparer les pour et les contre d’un changement. Exemple : la conjointe de Pierre se plaint du volume trop élevé de la télévision, et ses amis lui font remarquer qu’il fait souvent répéter. Pierre commence à chercher de l’information sur les appareils auditifs et est impressionné de voir à quel point ils sont petits et technologiquement avancés (amélioration de la compréhension de la parole dans le bruit). Il passe un examen de l’audition qui lui confirme ce qu’il redoutait depuis quelques années déjà : il a une perte d’audition.

L’action

Le soutien et l’encouragement des proches sont nécessaires. Par exemple, Pierre discute avec un ami satisfait de ses appareils auditifs et prend rendez-vous avec un audioprothésiste. Après avoir reçu de bons conseils, Pierre décide de procéder à un appareillage auditif.

Le maintien

Il s’agit de la phase de consolidation. À la lumière des résultats d’une approche d’adaptation graduelle guidée par son audioprothésiste, Pierre reçoit un suivi, des services d’entretien et des stratégies de communication nécessaires à sa réadaptation au monde sonore.

La sortie permanente

Ce stade marque la réussite finale du processus, avec la consolidation du stade de maintien. Après une année complète à porter des appareils auditifs au quotidien, Pierre ne peut plus s’en passer et il prend conscience de tous les bénéfices d’une bonne communication. Il a retrouvé la qualité de vie qu’il avait avant sa perte auditive.

L’importance d’agir vite

La perte auditive peut causer plusieurs problèmes de communication, à cause notamment de la gêne de faire répéter. On remarque souvent un isolement social, quand la personne ayant une perte d’audition ne participe plus aux rassemblements ou aux activités qui la rendaient heureuse. Une perte auditive peut être une source de frustrations pour la personne touchée ainsi que pour les membres de son entourage, ce qui peut affecter la qualité de vie de chacun.

Pourquoi attendre avant de profiter de tous les bienfaits des appareils auditifs au quotidien ? Consultez sans tarder un audioprothésiste pour davantage de renseignements à ce sujet.

Marianne Guertin
Audioprothésiste exerçant
à la clinique Lobe de Laval — Chomedey 440