Bouchon de cire

15 août 2008, par Martin Guilbert

Bouchon de cire

Eh oui, le coton-tige! Il est le pire ennemi de vos oreilles!

Les bouchons de cire (cérumen), bien que sans gravité, n’en sont pas moins gênants, notamment s’ils provoquent une baisse de votre audition. Il existe divers moyens pour les prévenir et s’en débarrasser.

La peau du conduit auditif contient des glandes sécrétant une matière jaune appelée le cérumen, ou plus communément: la cire d’oreille. Celui-ci a pour fonction de piéger les particules étrangères et d’en débarrasser le conduit. Normalement, le cérumen s’élimine vers l’extérieur. Dans certaines situations, il peut se produire une accumulation dans le conduit auditif. La production de cérumen varie d’un individu à l’autre, suivant le cours de la vie. Le nettoyage à l’aide d’un coton-tige, qui pousse le cérumen au fond du conduit, constitue l’une des causes fréquentes de bouchons. Parmi les autres facteurs responsables, on retrouve: un conduit auditif étroit, une production excessive de cérumen, l’usage d’appareils auditifs ou de bouchons protecteurs.

Des symptômes à surveiller!

Les bouchons de cire empêchent d’entendre correctement et provoquent une sensation d’oreilles bouchées. De plus, la pression qu’ils exercent sur le conduit auditif peut provoquer des bourdonnements d’oreilles. Le seul moyen de savoir si les troubles sont dus à un bouchon de cérumen est l’examen fait par votre médecin ou un professionnel de la santé auditive tels que : médecin ORL, audiologiste ou audioprothésiste. Il est donc impossible de savoir par soi-même si un bouchon de cérumen est responsable d’une baisse de l’audition.

Par ailleurs, s’il y a présence d’une douleur à l’oreille, de vertiges ou d’étourdissements, de fortes démangeaisons ou d’un écoulement, vous devez consulter votre médecin.

Votre oreille se nettoie d’elle-même!

Puisque l’oreille est normalement «autonettoyante», les produits pour retirer la cire d’oreille devraient être utilisés seulement sur les conseils d’un professionnel de la santé. Il est inutile d’employer ces produits dans le seul but de garder l’oreille propre. Si vous avez déjà eu un bouchon de cérumen, prenez l’habitude de nettoyer l’orifice externe du conduit auditif, mais sans avoir recours à des bâtonnets.

Votre oreille est paresseuse, voici les solutions qui existent sur le marché :

L’utilisation des solutions auriculaires commerciales devrait être réservée aux personnes qui ont fréquemment des bouchons, et sur les conseils de leur médecin ou pharmacien.

En effet, il existe une multitude de produits contenant divers détergents qui permettent d’éliminer les bouchons d’oreilles. On les appelle les agents céruminolytiques. L’utilisation de ces produits permet le ramollissement préalable du bouchon et rend son écoulement moins pénible. L’emploi d’un agent céruminolytique n’est pas recommandé en présence d’une perforation de la membrane tympanique. Vous devez cesser l’emploi s’il y a une sensation de brûlure ou de douleur. Les gouttes céruminolytiques doivent donc être utilisées seulement sur recommandation d’un professionnel de la santé.

Les remèdes maison

Sachez que l’huile d’olive, l’huile minérale légère et le peroxyde d’hydrogène dilué en parts égales avec de l’eau sont des solutions de rechange aux préparations commerciales. Ils agissent comme émollient et n’irritent habituellement pas votre oreille. Il suffit de déposer 4 à 6 gouttes de ces préparations dans le conduit auditif deux fois par jour et de répéter pendant 3 à 7 jours.

Si vous avez des interrogations sur les bouchons de cérumen, n’hésitez pas à en parler avec votre pharmacien.