Le rôle de l’audiologiste

19 novembre 2007, par OOAQ

Le rôle de l'audiologiste

L’approche de l’audiologiste se fait dans le respect de l’individu. Il commence par apprendre à connaître la personne. En échangeant avec elle, l’audiologiste détermine la nature de ses problèmes : la personne éprouve-t-elle des difficultés d’audition au travail, ou est-ce plutôt en écoutant la télé ? A-t-elle de la difficulté à suivre une conversation entre plusieurs personnes ou dans un lieu public ?

L’audiologiste cherche ainsi à évaluer les difficultés et les inconforts auditifs que vit la personne dans des situations quotidiennes. Il procède ensuite à une évaluation précise du statut auditif de l’individu. Selon le cas, il lui fait passer une série d’examens, dont un test audiométrique qui permet, entre autres, d’obtenir un audiogramme.

À partir des résultats obtenus, l’audiologiste examine avec la personne des moyens pour remédier à la situation. Par exemple, il pourrait suggérer l’utilisation d’aides de suppléance à l’audition (des écouteurs pour la télévision) ou le contrôle des bruits ambiants (éviter que la radio joue à tue-tête). Au besoin, il pourrait lui suggérer d’apprendre à lire sur les lèvres ou, très souvent, de porter des appareils auditifs.

Résultat : Dans bon nombre de cas, les personnes souffrant de difficultés auditives ressortent d’une telle consultation avec l’impression d’avoir été écoutées et comprises. Et pardessus tout, elles ont reçu des recommandations et des outils techniques adaptés à leur condition. Une telle approche satisfait non seulement les personnes, mais réduit également les coûts en temps et en argent pour tout le monde, y compris pour le système de santé.

L’évaluation de besoins par l’audiologiste permet de :

  • établir un portrait complet de la situation vécue par la personne;
  • connaître les attentes et, dans plusieurs cas, les réticences exprimées par la personne;
  • faire des recommandations plus adaptées en fonction des besoins et de la volonté de la personne;
  • investir plus judicieusement en fonction des solutions, en tenant compte des besoins de la personne;
  • diriger plus adéquatement la personne vers d’autres professionnels ou vers des ressources adaptées à sa condition;
  • informer la personne et prévenir l’apparition de problèmes potentiels.

Solutions proposées par l’audiologiste :

  • mettre en place des stratégies de communication plus efficaces (éviter de parler en même temps, donner l’occasion à chacun de s’exprimer, etc.);
  • recommander des appareils auditifs;
  • proposer des aides de suppléance à l’audition (des écouteurs pour la télévision, des amplificateurs de voix pour le téléphone, des aménagements au domicile, etc.);
  • contrôler le bruit ambiant (baisser le volume de la radio lorsque l’on veut converser) ou proposer de faire des modifications dans l’environnement;
  • apprendre à lire sur les lèvres;
  • proposer de la protection auditive.
Pour en savoir davantage, contactez-nous : 1 888 232-9123 • www.ooaq.qc.ca