Attention aux achats effectués sur Internet

8 mars 2013, par Émilie Bédard

Attention aux achats effectués sur Internet

La vente de produits de santé sur Internet est de plus en plus populaire partout dans le monde. On estime que près de 13 millions de consommateurs pourraient avoir été exposés à des médicaments contrefaits. Les revenus internationaux de ce marché ont doublé au cours des dernières années, frôlant les 75 millions de dollars US en 2010.

Il s’agit d’une préoccupation majeure pour les professionnels de la santé. En effet, il n’y a aucune garantie de la qualité et des bonnes méthodes de fabrication de ces produits contrairement à ceux approuvés par Santé Canada. Ces produits peuvent contenir ou pas le bon médicament et s’ils incluent le bon, le dosage peut être trop faible ou trop fort. Par exemple, l’analyse de 2 383 échantillons de Viagra® vendus sur Internet a montré que seulement 14 % de ces produits étaient authentiques et qu’environ 25 % de ceux-ci ne contenaient aucun ingrédient actif. Un de ces échantillons contenait même un antibiotique. Certains produits toxiques ont aussi été identifiés lors de l’analyse de médicaments contrefaits. D’ailleurs, en 2006, une Canadienne est décédée après avoir ingéré un médicament contenant des concentrations toxiques de métaux lourds, celui-ci ayant été acheté via une cyberpharmacie.

En plus du risque lié au produit lui-même, son achat sans prescription ni supervision par un professionnel de la santé comporte aussi ses dangers : surconsommation, risque d’interactions médicamenteuses, sous-diagnostic de pathologies nécessitant une prise en charge, etc. Les acheteurs ignorent aussi souvent la façon dont le médicament doit être pris, les effets indésirables possibles et les contre-indications.

L’Organisation mondiale de la santé (OSM) affirme qu’annuellement des milliers de gens sur la planète tombent malades ou meurent à cause de médicaments contrefaits. Fait surprenant, la majorité des acheteurs sur Internet sont conscients de la dangerosité de leur geste. Alors, qu’est-ce qui pousse les gens à se procurer leurs médicaments, appareils auditifs ou paires de lunettes sur Internet ? Selon les études, ce choix serait motivé par le prix avantageux et le côté pratique.

Bref, l’achat de produits de santé sur Internet comporte des risques réels. Bien que leur coût et leur facilité d’accès les rendent attrayants, il faut garder en tête que l’on ne peut pas s’improviser médecin, pharmacien, audioprothésiste ou optométriste du jour au lendemain. Ces produits sont sous contrôle professionnel pour la santé de tous.

Si vous avez des questions sur la cyberpharmacie, n’hésitez pas à discuter avec votre pharmacien.

Références :
-DUCHAINE J. « Cyberpharmacies et médicaments contrefaits : Démêler le vrai du faux », Québec Pharmacie, avril-mai 2010, 57(2) : 1-3 [En ligne], page consultée le 14 décembre 2012, http://www.professionsante.ca/files/2010/04/sp201004.pdf.
-JACKSON G., S. PATEL et S. KHAN. « Assessing the problem of contrefeit medications in the United Kingdom », Int J Clin Pract., mars 2012, 66(3) : 241-250.