L’ aphasie, ou la prison des mots

9 décembre 2015, par Marthe Roberge

L’aphasie, ou la prison des mots

Chaque année au Québec, de plus en plus de gens sont touchés par l’aphasie. Ainsi, on estime à plus de 4 000 le nombre de personnes qui voient leur vie basculer.

Qu’est-ce que l’aphasie?

L’aphasie est la perte totale ou partielle de la capacité de communiquer, c’est-à-dire de parler, d’écrire, de calculer ou de comprendre un message écrit ou verbal. Le langage, perturbé dans ses multiples aspects, rend souvent la personne touchée incapable d’exprimer ses besoins et ses idées. Privée de ses moyens de communication habituels, la personne aphasique se retrouve souvent isolée de son entourage.

Les causes

L’aphasie résulte toujours de dommages causés aux zones du langage du cerveau. C’est l’une des conséquences les plus dévastatrices d’un accident vasculaire cérébral (AVC), d’un traumatisme crânien ou d’une tumeur cérébrale. L’aphasie peut survenir à tout âge, et sa fréquence augmente chez les gens de plus de 50 ans.

Les types d’aphasie

Il existe différents types d’aphasie et degrés d’atteinte (légère, modérée ou sévère). Chaque histoire est unique, et les personnes touchées peuvent éprouver des difficultés tant dans l’expression que dans la compréhension du langage.

  • Difficulté à trouver ou à prononcer les mots ou à construire des phrases;
  • Incapacité à nommer des objets familiers ou des personnes bien connues;
  • Compréhension approximative de certains mots jusqu’à une incompréhension totale du langage;
  • Réponses ambigües (même à des questions fermées « oui » ou « non »), ou au contraire, langage abondant dans un discours peu compréhensible;
  • Attention et capacité de concentration diminuées (la personne se fatigue vite).

Il est important de comprendre que l’aphasie n’est pas une maladie mentale et qu’elle ne touche en rien les fonctions intellectuelles. Les personnes aphasiques sont donc conscientes de leurs difficultés et elles doivent être traitées comme des adultes. Pour les aider à communiquer malgré cette déficience invisible et encore méconnue, elles ont besoin que l’on fasse preuve de patience, de compréhension et d’écoute à leur endroit, sans pour autant les infantiliser.

Des ressources

Le Regroupement des associations de personnes aphasiques du Québec (RAPAQ) compte 14 associations régionales au Québec. Pour en savoir plus sur l’aphasie, pour demander la Carte aphasie ci-contre ou pour connaître les activités organisées dans votre région, faites le
1-877-626-1473 ou visitez
aphasiequebec.org.

La Carte aphasie, outil de communication et de sensibilisation

La Carte aphasie permet aux personnes aphasiques de sensibiliser leur entourage aux difficultés qu’elles rencontrent et propose des stratégies à utiliser pour les aider à mieux communiquer.

Carte Aphasie Recto

Carte Aphasie Verso

L'auteure:

 

Dans un objectif de conformité, les termes appareils auditifs sont préférés
à ceux de prothèses auditives.