Sensibilisez votre enfant à la réalité de son ami malentendant

10 septembre 2015, par Jessica Tremblay

Image camarade de classe malentendant

En 2015, on retrouve une belle diversité d’élèves dans les classes. La rentrée scolaire sera l’occasion pour votre enfant de rencontrer ses nouveaux camarades de classe, et il se pourrait bien qu’il soit amené à côtoyer un élève malentendant.

Les défis des enfants malentendants

Puisque la perte auditive ne présente aucune caractéristique physique, elle sera « invisible » aux yeux de votre enfant. Parce qu’il ne comprendra peut-être pas les difficultés de son camarade malentendant, ce dernier risque de se retrouver isolé des autres. Pour contrer cela, vous pouvez expliquer à votre enfant que son ami malentendant est tout aussi intelligent que lui malgré sa difficulté auditive, et qu’il peut adopter des façons simples et différentes de communiquer avec son ami pour s’assurer qu’il entende bien et qu’il puisse bien s’intégrer à la vie de la classe.

Vivre avec une surdité

Il existe plusieurs types de pertes auditives; cela ne se résume pas à « tout entendre » ou à « ne rien entendre ». En effet, selon le type et le degré de perte auditive, il est possible que l’enfant malentendant entende bien lors des conversations avec un seul interlocuteur, mais qu’il éprouve plus de difficulté lorsqu’il est en groupe (ex. : dans la classe). Par ailleurs, il est fort possible que l’élève utilise de l’équipement spécialisé tel que des appareils auditifs et un système MF. Dans un tel système, le récepteur reçoit les signaux provenant d’un émetteur (tenu par l’enseignant ou posé au centre d’une table) et les transmet directement aux appareils auditifs. De façon simple, on peut expliquer à notre enfant que son camarade a besoin d’un micro spécial pour aider ses oreilles à entendre les sons.

Interactions en classe

Bien que les prothèses auditives améliorent grandement l’audition de l’élève malentendant, certaines situations peuvent demeurer difficiles. Pour cette raison, l’élève est souvent assis à l’avant de la classe, et l’enseignant lui répétera plus souvent les consignes en s’adressant directement à lui. Il se pourrait qu’on lui accorde un peu plus de temps pour faire ses examens ou qu’il soit exempté de certains tests comme les exposés oraux, par exemple. Il est important d’expliquer à votre enfant que ce n’est pas parce son camarade est moins intelligent que lui ni parce qu’il est le « chouchou du prof », mais plutôt parce qu’il a besoin qu’on adapte certaines choses à sa réalité.

Petits trucs pour parler à ton ami malentendant

  • Assure-toi de te placer bien en face de lui quand tu lui parles.
  • Évite de te placer dos à une fenêtre, sinon ton ami aura trop de lumière dans les yeux et il ne te verra pas bien. Le fait de voir ton visage et ta bouche l’aide beaucoup à comprendre.
  • Si tu dis son nom et qu’il ne se retourne pas, ce n’est pas parce qu’il t’ignore par exprès : c’est qu’il ne t’entend pas! Attire son attention en lui faisant un signe de la main ou en le touchant doucement sur le bras ou l’épaule.
  • Évite de mettre ta main devant ta bouche. Lire sur tes lèvres peut aider ton ami à mieux comprendre.
  • Ne parle pas trop vite, ni trop lentement, et ne crie pas.
  • Si ton ami comprend mal ta phrase et te demande de répéter, ne t’impatiente pas. Dis-la autrement ou utilise d’autres mots au lieu de répéter toujours la même chose.
  • Si tu ne sais pas comment agir, tu peux lui demander ce qu’il préfère. La bonne communication, ça se fait à deux!