Les aides de suppléance à l’audition

13 novembre 2018

 

 

 

 

 

 

Les aides de suppléance à l’audition (ASA) facilitent le quotidien des personnes vivant avec des problèmes d’audition. Il existe différentes ASA, conçues pour des besoins particuliers comme l’usage du téléphone, l’écoute de la télévision ou encore la participation à des conférences ou à des spectacles. Elles peuvent être remboursées par un organisme payeur (RAMQ, CNESST, ACC), selon certains critères d’admissibilité.

Le téléphone amplifié permet de bien percevoir la parole en augmentant le volume et en ajustant les sons graves et aigus.

 

 

Le réveille-matin adapté est muni d’une pastille vibrante que l’on peut glisser sous le matelas ou le drap contour. À l’heure de réveil programmée, la pastille se met à vibrer.

 

 

Le récepteur visuel est une boîte qui clignote (lumière) lorsqu’un détecteur se déclenche. Il y a des détecteurs de fumée, de sonnerie de porte ou de téléphone. Une image apparaît sur le récepteur pour vous aviser de quel détecteur il s’agit. Le récepteur tactile agit de la même façon, sauf qu’au lieu de vous avertir avec une lumière, c’est une pagette qui vibre pour vous montrer quel détecteur s’est déclenché. Pour la nuit, une pastille vibrante vient se brancher sur le récepteur, puis est placée en dessous du matelas pour réveiller la personne.

Le détecteur de fumée envoie un signal au récepteur visuel ou tactile pour signaler la présence de fumée dans la pièce.

 

 

Le détecteur de sonnerie de téléphone envoie un signal au récepteur visuel ou tactile pour signaler que le téléphone sonne.

 

 

 

Le détecteur de sonnerie de porte envoie un signal au récepteur visuel ou tactile pour signaler qu’il y a un visiteur à la porte d’entrée.

 

 

 Cet appareil sert à capter la parole de l’interlocuteur lorsque l’on ne porte pas d’appareils auditifs. Il s’agit d’un microphone auquel on relie des écouteurs. Il est possible d’ajuster le volume à un niveau confortable.