Achat d’appareils auditifs sur Internet

31 octobre 2013

Achat d’appareils auditifs sur Internet

On retrouve sur le marché un éventail important d’appareils auditifs, fait attribuable au grand nombre de manufacturiers et à la fabrication de plusieurs modèles. Quand vous faites un achat sur Internet, il se peut que vous vous retrouviez avec un appareil auditif dont aucun professionnel au Canada ne pourra effectuer l’ajustement nécessaire pour répondre à vos besoins, et ce, faute d’équipement ou de connaissances appropriées concernant le produit.

Lorsque vous achetez des appareils auditifs en ligne et que vous les recevez à la maison, l’ajustement est minimaliste, impersonnel et non couvert par la Régie de l’assurance maladie du Québec. Il ne tient pas compte de vos préférences personnelles, de votre tolérance aux sons ambiants ou de vos habitudes de vie. Ces appareils auditifs sont ajustés à partir d’une moyenne universelle et aucun suivi d’adaptation sonore ou ajustement complémentaire ne vous sera offert avec votre achat. En cas de bris des appareils auditifs, l’acheteur devra lui-même faire les démarches auprès du manufacturier. Devant ce problème, vous serez obligé d’avoir recours à un audioprothésiste. Celui-ci devra effectuer, dans la mesure du possible, les ajustements nécessaires, et ce, moyennant des frais et des garanties limitées.

Au Québec, les audioprothésistes doivent suivre une formation de trois ans afin d’acquérir les différentes notions acoustiques et techniques pour bien comprendre la surdité et ses diverses problématiques. Ces connaissances sont essentielles pour un ajustement adéquat des appareils auditifs. L’audioprothésiste se tient aussi à jour régulièrement en ce qui concerne les nouvelles technologies par les cours de formation continue qu’il suit. Aussi, selon la Loi sur les audioprothésistes, tout appareillage auditif doit être effectué à l’aide d’un test d’audition corrigée ou une mesure d’appareillage in vivo qui est une mesure au tympan de la pression sonore. Le but de cette législation est de protéger les utilisateurs d’appareils auditifs afin de tenir compte de l’aspect physique de l’oreille et d’éviter ainsi une sur-amplification ou une sous-amplification, lesquelles pourraient être dommageables pour l’ouïe.

Ce qu’il faut retenir, c’est qu’il est préférable de confier ses oreilles à des audioprothésistes plutôt qu’à Internet.

Si vous avez des questions sur la surdité et les appareils auditifs, n’hésitez pas à consulter un audioprothésiste qui exerce dans les cliniques multidisciplinaires Lobe Santé auditive et communication.
Références :
  • http://www.opq.gouv.qc.ca
  • http://www.opc.gouv.qc.ca
  • http://www.protegez-vous.ca
  • http://www.ebay.com