À chaque oreille son appareil auditif

11 août 2016, par Jacques Erpelding
A_chaque_oreille
Lorsque vient le temps de faire la conception d’un appareil auditif, les manufacturiers doivent réfléchir aux besoins des usagers à qui le produit est destiné.

Pour les enfants, la compréhension de la parole est liée à des critères différents de ceux des adultes. En effet, les enfants sont plus dépendants de l’audibilité d’amplification des aigus, ils ont besoin d’un meilleur rapport signal sur bruit ainsi que d’un temps de réverbération inférieur, et ils peuvent moins se servir du contexte pour combler une information manquante.

Une gamme de produits adaptée

Une gamme de produits a été conçue en tenant compte de ces quatre critères. Pour combler le besoin d’audibilité des fréquences aiguës, un nouveau système de compression fréquentielle permet d’accéder aux aigus même si la perte d’audition dans cette bande fréquentielle est importante. Au lieu de n’avoir qu’une fréquence de coupure, ce système en ajoute une deuxième et inclut une portion dynamique qui préserve la discrimination dans les aigus et la qualité sonore. Résultat : accès à plus d’audibilité dans les fréquences aiguës.

L’étude de l’environnement sonore a permis de constater que le système qui gère les programmes automatiques n’est pas optimal pour les enfants, puisqu’ils ont des activités différentes de celles des adultes. Les critères de fonctionnement ont donc été revus, et un programme automatique a été conçu spécialement pour les enfants. Ainsi, que ce soit à la maison, en classe, lors de la récréation ou quand les enfants font du sport, le programme automatique ajuste le circuit numérique des appareils auditifs dans la meilleure des 205 configurations pour en tirer le meilleur rapport signal sur bruit.

Mis à part le rapport signal sur bruit, la réverbération est le critère qui nuit le plus à la compréhension de la parole. Les enfants sont exposés en moyenne 11 % du temps à des situations de réverbération. Le programme automatique gère ces situations en préservant la capacité de compréhension de la parole, tant à l’aréna qu’au centre commercial.

Pour les adultes, grâce au vécu, il est plus facile de mettre en contexte des situations et d’extrapoler, même si un mot est mal compris. Pour un enfant, plus il est jeune, moins il est apte à faire ce genre de déduction, surtout dans un environnement bruyant et réverbérant où il est recommandé d’utiliser un système Roger ou MF pour améliorer la condition d’écoute.
Pour cette raison, les nouveaux modèles incluent une entrée audio RogerReady qui permet un branchement direct des systèmes externes Roger ou MF. Un accessoire Roger ou MF peut donc être attaché aux appareils auditifs et être automatiquement fonctionnel, et ce, sans programmation supplémentaire.

Un design soigné

Un soin particulier a été apporté à l’esthétique, et une lumière clignotante indique aux parents que les appareils auditifs fonctionnent. De plus, la gamme d’accessoires faciles à connecter a été élargie. Grâce à ces nouveautés, ces appareils auditifs pédiatriques offrent d’excellentes flexibilité et performance.

Consultez un audioprothésiste pour en apprendre davantage.

L'auteure:

 

Dans un objectif de conformité, les termes appareils auditifs sont préférés
à ceux de prothèses auditives.