Les 50 ans et plus vieillissent et restent actifs

14 septembre 2015
Vieillissement actif
Les enfants sont ce qu’il y a de plus précieux pour notre société. Leur santé, sous toutes ses facettes, passe par l’adoption de saines habitudes de vie, à commencer par la pratique d’activités physiques. Et quoi de mieux que des parents et des grands-parents de 50 ans et plus qui donnent l’exemple en étant actifs, surtout s’ils invitent les jeunes à bouger avec eux!

Ils sont de plus en plus nombreux à se remettre ou à se maintenir en forme après 50 ans. Certains le font en solo ou en couple, d’autres se joignent à des cours ou sont abonnés au centre de conditionnement physique près de chez eux.

Bon nombre aussi sont membres du Réseau FADOQ qui, depuis 45 ans, poursuit sa mission de proposer une offre de loisirs toujours plus variée à ses membres, qui sont des aînés toujours plus « jeunes » et de plus en plus soucieux de maintenir une qualité de vie adéquate jusque dans leurs très vieux jours. Les activités proposées vont du golf au vélo, en passant par le hockey, la pétanque et le tennis.

Bouger avec les enfants et les petits-enfants

Qu’ils soient actifs d’une façon ou d’une autre, ces aînés sont remplis d’énergie au moment de prendre soin de leurs petits-enfants d’âge préscolaire ou scolaire, ou encore de partir en vacances avec eux une fois adolescents. Pourquoi ne pas planifier alors des activités afin de bouger avec eux?

Les possibilités sont quasi infinies. Avec les tout-petits, un après-midi à jouer au parc ou encore une promenade à pied sont tout indiqués. Les plus vieux, quant à eux, accepteront avec joie une balade à vélo avec mamie ou papi, surtout si un pique-nique ou un arrêt « crème glacée » couronne le tout!

Avec les adolescents, il vaut mieux opter pour une bonne dose d’adrénaline. Il peut s’agir d’un parcours d’aventure dans les arbres ou d’une via ferrata, sinon de camping d’hiver ou de cyclotourisme.

Les 50+ tireront aussi une grande satisfaction à communiquer leur passion pour telle ou telle activité aux générations montantes et à montrer les bienfaits d’un vieillissement actif.

Par exemple, plutôt que d’inscrire le petit Antoine à des cours de tennis, grand-maman ou grand-papa pourra très bien lui enseigner les techniques de base et, ce faisant, passer du temps de qualité avec lui.

La matière grise en action

Les loisirs qui sollicitent davantage l’esprit que le corps, comme les jeux de table, permettent eux aussi de développer une belle complicité intergénérationnelle. Par exemple, il existe un jeu de Scrabble junior qui fera travailler les méninges des enfants dès l’âge de cinq ans tout en leur permettant d’améliorer leur orthographe, ce qui fera d’eux de redoutables adversaires un jour!

Les 50+ qui jouent du piano, grattent la guitare, chantent dans une chorale ou cuisinent à merveille ont aussi tout avantage à partager leur passion et leurs connaissances. Ils vivront ainsi des moments exceptionnels avec ceux qu’ils aiment le plus au monde!

fadoqPour devenir membre du Réseau FADOQ, visitez le fadoq.ca ou faites le
1-800-544-9058.