Une femme au sein des Grands Québécois

12 avril 2010
Le 9 avril dernier, Soeur Louise Bellavance a été l’une des rares femmes accueillies au sein de l’Académie des Grands Québécois à l’occasion du 22e Gala des Grands Québécois. L’Académie des Grands Québécois est une institution honorifique qui a pour objectif de souligner, chaque année, le mérite exceptionnel de Québécoises et Québécois qui se sont brillamment illustrés tout au long de leur carrière dans les domaines culturel, économique et social.

Ainsi, Soeur Louise Bellavance est la récipiendaire de l’Académie dans le secteur social. La dame a participé à la création du service de maintien dans le milieu de l’Institut des Sourds de Charlesbourg. Depuis, elle continue de s’occuper des personnes sourdes vivant avec d’autres handicaps. Elle s’est entre autres donné le mandat de faire une place à ceux qui n’en ont pas et les aider à se développer dans un milieu de vie où la communication en langage gestuel est indispensable et prioritaire.

Ainsi, en 1979, soeur Bellavance fonde ce qui deviendra plus tard le Centre Signes d’Espoir pour personnes sourdes vivant avec des handicaps associés. Elle a aussi ouvert l’Auberge des sourds, qui héberge des personnes sourdes vivant avec des limitations importantes, dont la déficience intellectuelle.

En 2002, elle fonde Habitat-Sourds afin de donner un gîte aux personnes sourdes ayant pour la plupart des problèmes de santé mentale et autres handicaps.

Lobe Santé auditive et communication à participé au déjeuner-visite de l’Atelier, organisé en collaboration avec le Réseau des Femmes d’Affaires de Québec, le 21 avril dernier.

Sincères félicitations !