Lien entre la maladie de Parkinson et la perte auditive

9 mars 2016, par Sarah Fredj
ParkingsonDes études menées en ce sens suggèrent que les personnes âgées atteintes de la maladie de Parkinson sont également plus à risque d’être touchées par une perte auditive.

Qu’est-ce que la maladie de Parkinson?

La maladie de Parkinson (MP) est une maladie neurodégénérative qui se manifeste principalement par des troubles du mouvement. La maladie est causée par la perte de cellules dans une partie du cerveau que l’on nomme la « substance noire ». Ces cellules produisent la dopamine, un neurotransmetteur qui agit comme messager entre les muscles et les cellules du cerveau impliquées dans le contrôle du mouvement. La diminution importante de dopamine qui résulte de la perte de ces cellules entraîne l’apparition des symptômes de la maladie de Parkinson. Au moment du diagnostic, environ 80 % des cellules produisant la dopamine ont déjà cessé de fonctionner.

Cette maladie est plus fréquente chez les personnes âgées, soit environ 1 % des gens de 65 ans et plus et 2 % des gens de 70 ans et plus. Au Canada, quelque 100 000 personnes sont touchées, dont 25 000 au Québec seulement.

Plusieurs symptômes caractérisent la maladie de Parkinson, mais le tremblement au repos est certainement le plus révélateur. Il est suivi de la rareté et la lenteur des mouvements (akinésie et bradykinésie), de la rigidité musculaire et de l’instabilité posturale.

Y a-t-il un lien entre la maladie de Parkinson et la perte auditive?

Une étude récente menée à Taiwan montre que les personnes âgées souffrant de la maladie de Parkinson ont 1,5 fois plus de risque d’avoir une perte auditive.

Pour réaliser cette étude, les chercheurs taiwanais (Lai et al., 2014) ont créé deux groupes. Le premier groupe était formé de 5 000 patients âgés de 65 ans et plus ayant reçu un diagnostic de perte auditive entre les années 2000 et 2010, tandis que le deuxième groupe comptait 19 900 personnes choisies au hasard et ayant une audition normale.

En comparant la proportion de personnes dans chacun des deux groupes qui ont éventuellement présenté la maladie de Parkinson, ils ont établi que l’incidence de la MP était 1,5 plus grande dans le groupe des gens ayant une perte auditive, et ils ont pu confirmer par le fait même l’existence d’une corrélation positive entre la MP et la perte auditive chez les personnes âgées.

Baisse de dopamine = baisse de l’audition?

Une autre équipe de chercheurs (Vitale et al., 2012) a prouvé que la dopamine pouvait avoir un effet protecteur sur l’organe de l’ouïe : la cochlée. Puisque la maladie de Parkinson est provoquée par la diminution de dopamine, les chercheurs ont établi une corrélation directe entre la baisse de l’audition et la MP, et ils ont émis l’hypothèse selon laquelle un niveau de dopamine inadéquat, combiné à l’effet de l’âge, pouvait endommager la cochlée.

Même si les résultats des recherches citées le suggèrent, il est encore trop tôt pour affirmer hors de tout doute que la perte auditive est une caractéristique non motrice de la maladie de Parkinson.

En attendant les résultats d’autres études plus poussées, les données actuelles nous mettent quand même… la puce à l’oreille!

Références :
– Lai, S. W., et al. (2014). « Hearing loss may be a non‐motor feature of Parkinson’s disease in older people in Taiwan ». European Journal of Neurology, 21(5), 752-757.
– Vitale, C., et al. (2012). « Hearing impairment in Parkinson’s disease: expanding the nonmotor phenotype ». Movement Disorders, 27(12), 1530-1535.
-Pisani, V., et al. (2015). « An investigation of hearing impairment in de-novo Parkinson’s disease patients: A preliminary study. » Parkinsonism & related disorders, 21(8), 987-991.
– Parkinson Québec (2015). « Qu’est-ce que la maladie? ». Site Web parkinsonquebec.ca consulté le 22 octobre 2015.

L'auteure:

 

Dans un objectif de conformité, les termes appareils auditifs sont préférés
à ceux de prothèses auditives.