Le design d’intérieur pour une meilleure communication

7 mars 2016

 

Je suis décoratrice d’intérieur depuis maintenant 25 ans. Puisque je suis moi-même malentendante, je dois gérer au quotidien les inconvénients occasionnés par ma perte auditive, et par le fait de porter des appareils auditifs. Mon handicap a forcément influencé ma façon de travailler et mes champs d’intérêt. Je propose ici quelques conseils pour optimiser l’aménagement de son espace de vie quand on est malentendant ou que l’on partage la vie d’une personne malentendante.

Design interieur

Tout d’abord, retenez que, pour une personne malentendante, un bruit doit être « vu ». L’aménagement doit donc être disposé de façon à améliorer le repérage.

Les espaces ouverts

Pour favoriser la cohabitation et la communication, privilégiez les espaces ouverts, surtout pour les pièces de vie comme la cuisine, le salon et la salle à manger. Réduisez le nombre de cloisons le plus possible, de façon à diminuer l’impression d’isolement, d’avoir une vue d’ensemble de toutes les pièces et de favoriser ainsi l’écoute et le contact visuel.

La cuisine sera de préférence ouverte, de type « cuisine américaine », où toute la pièce est aménagée de sorte que le point focal soit l’îlot central, qui favorise la vue directe sur l’ensemble de la pièce. On évitera les « cuisines laboratoire », très linéaires, qui sont très cloisonnées et qui empêchent la circulation du son et le contact visuel.

« Pour une personne malentendante, un bruit doit être vu. »

Les fenêtres

Par ailleurs, il faut privilégier les fenêtres et les portes vitrées, parce qu’elles augmentent la luminosité dans la pièce et vous permettent de bien voir ce qui se passe à l’extérieur, en plus de vous aider à constater plus facilement la présence de visiteurs.

Optez pour un habillage de fenêtre fait de tissus légers, comme les voilages. Le type de tissu de certains d’entre eux atténue l’effet de résonnance, l’écho et réduit le bruit. Il est démontré que certain type de voilage améliore confort acoustique, la concentration et le bien- être.

L’éclairage

Comme nous venons de le dire, les fenêtres et portes vitrées sont primordiales pour obtenir un maximum d’éclairage naturel pendant le jour, mais il faut quand même prévoir un éclairage artificiel efficace. En effet, les personnes malentendantes, même si elles portent des appareils auditifs, s’aident souvent de la lecture labiale. Pour être capable de lire correctement sur les lèvres, le visage de leur interlocuteur doit être bien éclairé. Par chance, il y a tellement de luminaires esthétiques, efficaces et écoénergétiques sur le marché que vous avez maintenant l’embarras du choix!

Les accessoires

Dans toute interaction, le regard est très important pour les personnes malentendantes. Un miroir placé stratégiquement peut s’avérer d’une grande utilité. En plus de créer un effet d’agrandissement et de profondeur dans la pièce, il fournit des repères visuels supplémentaires précieux à la personne malentendante. En effet, les reflets qu’on y voit permettent à cette dernière d’obtenir de l’information qu’elle n’aurait pas autrement, comme par exemple le visage des gens lorsqu’ils sont dos à elle, les allées et venues des gens dans la pièce ou lorsqu’ils entrent dans la pièce ou en sortent.

La neutralité favorise la concentration : optez donc pour des formes et des matières homogènes, et choisissez une seule couleur de peinture pour tous les murs.

Choisissez un mobilier confortable et aux lignes basses, de façon à ce qu’il ne crée pas d’obstacle visuel, et disposez les différentes pièces proches les unes des autres. Si, comme moi, la lecture labiale est devenue une méthode essentielle de communication, la proximité du mobilier favorisera grandement vos interactions.

J’espère que ces quelques conseils vous aideront à bien aménager votre maison. Après tout, notre lieu de vie ne reflète-t-il pas un peu qui nous sommes?

Bonne déco!

 

 

Dans un objectif de conformité, les termes appareils auditifs sont préférés
à ceux de prothèses auditives.