La grippe et la vaccination

11 avril 2014, par Émilie Bédard

La grippe et la vaccination

La grippe est une infection des voies respiratoires courante et très contagieuse causée par le virus de l’influenza touchant chaque année de 10 à 20 % de la population mondiale. Au Québec, la saison grippale s’étend surtout pendant la période allant de la fin de l’automne au début du printemps.

La plupart des gens atteints se rétabliront en 7 à 10 jours. Toutefois, les personnes de 65 ans et plus et celles qui ont certaines conditions médicales sous-jacentes (diabète, cancer, etc.) ont un risque accru de complications graves. Chaque année au Canada, la grippe et ses complications peuvent entraîner de 2 000 à 8 000 décès et 20 000 hospitalisations.

La grippe est souvent confondue avec le rhume. La grippe se manifeste habituellement par des douleurs musculaires généralisées, une fatigue intense, des maux de tête, de la toux, des douleurs thoraciques et de la fièvre. La congestion nasale, l’écoulement du nez, les éternuements et les maux de gorge sont rares chez les individus atteints du virus de l’influenza.

Le meilleur moyen de se protéger contre la grippe et ses complications est de se faire vacciner chaque automne. La vaccination permet au corps de fabriquer des anticorps pour combattre la grippe. Chaque année, un nouveau vaccin est formulé pour protéger contre les virus de la grippe les plus communs en circulation, car les virus qui causent la grippe changent continuellement.

L’efficacité du vaccin varie en fonction de l’âge, de la fréquence d’exposition au virus et du système immunitaire. Comme tous les vaccins, il ne ­protège pas à 100 %, mais protège environ 70 à 90 % des personnes en bonne santé pour une période de 6 à 12 mois. Le vaccin atteint son efficacité maximale après deux semaines. Il ne protège pas contre le rhume et les autres infections respiratoires.

Le vaccin ne peut pas transmettre la grippe ni aucune autre maladie étant donné que les virus ou parties de virus qu’il contient sont trop affaiblis pour se reproduire et causer la grippe.

Outre la douleur à l’endroit de l’injection, les effets secondaires de la vaccination contre l’influenza sont rares. Chez 10 à 50 % des gens, des douleurs ­musculaires, la fatigue et des maux de tête peuvent apparaître temporairement, et dans moins de 10 % des cas, de la fièvre, des frissons, des douleurs aux ­jointures et des malaises peuvent survenir durant quelques jours à la suite d’une vaccination.

Si vous avez des questions sur le vaccin contre la grippe, n’hésitez pas à consulter votre pharmacien, il saura rapidement répondre à vos interrogations.

Références :
– MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX DU QUÉBEC. La Grippe (influenza), en ligne, consulté le 9 janvier 2013 : http://www.msss.gouv.qc.ca/sujets/prob_sante/influenza/index.php?accueil
– Associations des -infirmières et infirmiers du Canada. Vaccination des infirmières autorisées contre la grippe, en ligne, consulté le 9 janvier 2013 : https://www.cna-aiic.ca/~/media/cna/page%20content/pdf%20fr/2013/07/26/10/31/ps_influenza_immunization_for_rns_f.pdf

L'auteure:

 

Dans un objectif de conformité, les termes appareils auditifs sont préférés
à ceux de prothèses auditives.