Effets néfastes de la pollution sonore sur la santé : bruit

15 mai 2010
Agir pour contrer les effets néfastes de la pollution sonore sur la santé
Chaque année en mai, dans le cadre du mois de l’ouïe et de la communication, l’Ordre des orthophonistes et audiologistes du Québec (OOAQ) organise la Journée sans bruit dans les écoles primaires du Québec. Il s’agit d’une initiative de prévention et de sensibilisation aux effets néfastes du bruit sur la santé.

Du bruit : plus qu’on le pense !

Un exemple bien connu des parents est le problème de la musique amplifiée, qu’enfants et adolescents écoutent sur leur baladeur MP3. Un jeune qui écoute régulièrement sa musique au volume maximal dépasse la limite sécuritaire après seulement une minute d’écoute par période de 24 heures ! À certains niveaux d’intensité, une exposition prolongée peut causer une perte auditive grave et permanente.

On a mesuré que des jeunes qui écoutent leur musique de façon constante à haut niveau risquent de se retrouver, dix ans plus tard, avec une audition comparable à celle d’une personne de 75 ans.

En plus des risques de surdité et de la présence d’acouphènes, les incidences du bruit sur la santé sont nombreuses pour les citoyens de tous âges. Perturbation du sommeil, fatigue, manque de concentration à l’école et au travail, stress, augmentation de la tension artérielle et des risques cardiaques sont autant d’effets néfastes pouvant être causés par le bruit.

L’OOAQ, qui regroupe maintenant plus de 2000 membres, invite la population à poser des gestes concrets pour réduire le bruit au quotidien : par exemple, ne pas offrir de jouets bruyants aux enfants, ajuster le volume de la télévision ou de toute autre source sonore de façon à ne pas masquer les conversations et penser aux voisins avant de jouer ou d’écouter de la musique ou de faire une activité bruyante.

La clé : n’abuser ni des décibels, ni de la durée !

Visitez le blogue de Lobe en cliquant dès maintenant ici.

 

Dans un objectif de conformité, les termes appareils auditifs sont préférés
à ceux de prothèses auditives.