L’enfant sourd peut apprendre à parler !

25 septembre 2012, par Andrée Boisclair
De nos jours, personne ne doute que le bébé ayant une surdité sévère ou profonde est disposé, comme le jeune enfant entendant, à entrer dans un réel système de communication. Pour peu qu’ils reçoivent le soutien approprié, et à moins d’une situation particulière, les parents de bébés sourds qui le souhaitent peuvent faire le choix de favoriser prioritairement un développement langagier oral de haut niveau permettant une réelle intégration sociale en milieu entendant.

Le développement du langage oral est grandement facilité par le port d’appareils auditifs de plus en plus performants. Ainsi, longtemps avant ses premiers mots, l’enfant en vient rapidement à amorcer la communication plus souvent que l’adulte, et ce, par des gestes, des actions ou par son babillage en développement.

En effet, dès ses premiers jours de vie, le bébé entreprend activement le long cheminement de son développement.

Les preuves d’un savoir-faire permettant à l’enfant qui a une surdité sévère ou profonde d’atteindre un haut niveau de langage oral ne sont plus à faire. Comme l’enfant entendant, l’enfant sourd peut vraiment aspirer à apprendre non seulement la langue orale de son entourage, mais aussi une langue seconde. Il peut devenir lecteur de haut niveau et développer une grande maîtrise de l’écriture de textes complexes. Cette performance repose entre autres sur la capacité de l’équipe professionnelle à soutenir, tout en donnant pleinement confiance, un développement langagier toujours plus avancé, une pensée abstraite de plus en plus complexe et une ouverture au monde toujours plus grande. Ce développement n’exclut en rien l’échange avec d’autres sourds liés à la communauté sourde.

Telle est la perspective développée par l’équipe professionnelle de l’École oraliste de Québec pour enfants malentendants ou sourds, et ce, en partenariat avec les parents, en collaboration avec une équipe de recherche de l’Université Laval et les professionnels des milieux de la réadaptation. 

Visitez le blogue de Lobe en cliquant ici dès maintenant.

L'auteure:

 

Dans un objectif de conformité, les termes appareils auditifs sont préférés
à ceux de prothèses auditives.