La surdité, est-​ce seulement chez les aînés ?

12 août 2016, par Maude Cadieux-Laurin
Surdite personnes agéesOn oublie souvent que de multiples causes peuvent provoquer une surdité : une cause génétique, une pathologie du système auditif ou vestibulaire, une infection, un traumatisme crânien ou une exposition à un bruit excessif. Elles peuvent affecter enfants, adultes et aînés.

Portrait des adultes canadiens affirmant avoir une perte d’audition

  • 2 % des 45 à 54 ans ;
  • 8,5 % des 55 à 64 ans ;
  • 25 % des 65 à 74 ans ;
  • 50 % des 75 ans ou plus ;
  • Plus d’un million de Canadiens, soit 50 % de plus que le nombre de gens rapportant des
    difficultés visuelles.

Les statistiques démontrent que le risque de surdité augmente avec l’âge. La presbyacousie, soit la baisse d’audition liée à l’âge, est la 3e condition chronique la plus fréquente.

La surdité chez les enfants

La possibilité d’une surdité (hypoacousie) chez les enfants est souvent négligée. Le dépistage auditif à la naissance et la vérification de l’audition par un audiologiste avant l’école sont fréquemment pris à la légère. En fait, l’âge moyen d’un diagnostic de surdité chez l’enfant est de 7-8 ans.

La présence de certains facteurs de risque pour la surdité encourage les parents à se questionner sur l’audition de leurs enfants. Toutefois, l’absence de facteurs n’élimine pas la possibilité d’une hypoacousie. Cette dernière varie, entre autres, en termes de degré (léger, modéré, sévère), de régions fréquentielles (sons graves, moyens, aigus) et d’oreille atteinte (une ou deux oreilles), il peut donc être difficile pour les parents de remarquer une surdité chez leurs enfants.

Plusieurs études démontrent que les répercussions de l’hypoacousie sur le développement du langage et des apprentissages sont significativement moins importantes si la surdité est connue avant l’âge de 9 mois. C’est souvent lors de l’entrée à l’école que les difficultés surviennent, parfois sous forme de difficultés d’apprentissage ou de difficultés de comportements.

Surdité chez l’enfant : quelques statistiques

  • Environ 1 à 6 enfants canadiens sur 1000 naissent avec une surdité notable ou en développent une en bas âge.
  • Quelque 90 % des enfants présentant une surdité ont des parents normo-entendants.
  • De 10 à 13 enfants sur 1000 seraient atteints d’une surdité unilatérale (une seule oreille) à l’âge scolaire.

L’évaluation audiologique

Somme toute, il est faux d’associer la surdité à la vieillesse ; elle peut atteindre les individus de 0 à 100 ans. Tout âge confondu, entre 4 et 12 % des Canadiens rapportent avoir une hypoacousie. À noter que seulement 35 % de la population auraient déjà fait évaluer leur audition, il est donc difficile d’établir des statistiques précises sur le sujet.

L’évaluation audiologique permet de connaître l’état de l’audition. On la recommande aux adultes de 50 ans ou plus, le plus tôt possible et avant la première rentrée scolaire aux enfants, et tous les deux ans aux gens ayant une perte auditive pour un suivi.

Consultez un audiologiste pour en apprendre davantage.

Références :
INSPQ, « Le dépistage de la surdité chez le nouveau-né : évaluation des avantages, des inconvénients et des coûts de son implantation au Québec ». En ligne. www.inspq.qc.ca/pdf/publications/722-LeDepistageSurdite.pdf. Consulté le 5 avril 2016.
AQEPA, « Ce que disent les recherches sur la surdité unilatérale chez l’enfant ». Extrait du numéro 166 de la revue Entendre : Surdité unilatérale. En ligne. www.aqepa.org/la-surdite-unilaterale-chez-lenfant/. Consulté le 5 avril 2016.
NIDCD, « Quick Statistics About Hearing ». 2015. En ligne. www.nidcd.nih.gov/health/statistics/quick-statistics-hearing. Consulté le 16-03-2016.

L'auteure:

 

Dans un objectif de conformité, les termes appareils auditifs sont préférés
à ceux de prothèses auditives.