L’otophonie : « J’entends ma voix ! »

4 mars 2013
Lors d’un premier appareillage auditif, plusieurs personnes remarquent un changement dans la perception de leur propre voix; celle-ci est écho, résonne, comme si elles s’entendaient parler sur une cassette ou dans un tonneau. Ce phénomène s’appelle l’otophonie.

Cette sensation s’explique par la présence d’un corps étranger dans le conduit auditif externe : appareil auditif ou embout (dans le cas d’un appareil auditif contour d’oreille) qui « bloque » en partie les vibrations de la voix. De plus, le fait de percevoir sa propre voix grâce à l’amplification apportée par l’appareil auditif accentue, en quelque sorte, cet effet de distorsion.

Le phénomène d’otophonie a tendance à s’atténuer avec l’usage quotidien des appareils auditifs, et ce, au bout de quelques semaines.

Si toutefois cet effet persiste, plusieurs solutions sont possibles pour réduire cet inconfort. L’audioprothésiste peut alors effectuer certaines modifications : soit acoustique, par une réduction de l’amplification au niveau des basses fréquences puisque l’occlusion du conduit auditif peut amplifier la voix du porteur jusqu’à 20 dB, ou soit physique, par une modification de la coquille ou de l’embout, c’est-à-dire en effectuant une ouverture de l’évent ou en raccourcissant ou en allongeant la longueur pour changer l’angle de sortie du son, car celui-ci est possiblement bloqué partiellement par la paroi du canal.

Certains modèles d’appareils auditifs à embout ouvert ou dôme ouvert (Open Fit ou RITE) favorisent la réduction de ce phénomène parce qu’ils occluent de façon minime le conduit auditif. Toutefois, ces types d’appareils auditifs ne conviennent pas à toutes les pertes auditives.

Un phénomène d’adaptation

Avoir pour la toute première fois des appareils auditifs demande une période d’adaptation qui varie d’un individu à un autre selon plusieurs facteurs : la durée de la perte auditive (c’est-à-dire depuis combien d’années vous avez une perte auditive non corrigée), l’âge de l’individu, l’origine de la perte, etc. Le port des appareils auditifs peut se faire progressivement, à raison de quelques heures par jour. L’ajustement sonore des appareils auditifs peut également se faire graduellement, c’est-à-dire que l’intensité acoustique peut être ajustée de façon progressive afin que le porteur puisse avoir une adaptation graduelle à l’amplification (en douceur). Un suivi est alors nécessaire par l’audioprothésiste pour effectuer des réajustements sonores au fur et à mesure que le porteur s’adapte aux sons environnants.

Le phénomène d’otophonie fait partie du processus de réadaptation au monde sonore, c’est-à-dire qu’il tend à s’estomper à mesure que le nouveau porteur s’adapte à ses appareils auditifs.

Pour favoriser l’adaptation, nous suggérons de privilégier le port des appareils auditifs pendant l’écoute de la télévision. C’est une stratégie intéressante à adopter, car l’attention du porteur est alors tournée vers autre chose que le port de ses appareils auditifs puisqu’il est principalement en mode « écoute ».

Voici quelques conseils pour mieux s’adapter aux appareils auditifs :

  • Porter les appareils auditifs de façon quotidienne, à raison de quelques heures par jour (au moins 3-4 heures pour le premier jour) et ajouter progressivement 1 heure de port supplémentaire par jour. 
  • Favoriser des environnements sonores plus calmes au départ, afin d’éviter d’être trop agressé par l’amplification de certains sons  (à la maison par exemple, puisque la personne est en contrôle de son environnement sonore).
Si toutefois votre adaptation à la nouvelle amplification va bien, rien ne vous empêche de porter vos appareils auditifs toute la journée et cela même dans des endroits bruyants.

Pour en savoir davantage sur l’otophonie, n’hésitez pas à consulter un audioprothésiste qui exerce dans les cliniques multidisciplinaires Lobe Santé auditive et communication.

 

Dans un objectif de conformité, les termes appareils auditifs sont préférés
à ceux de prothèses auditives.