La surdité subite

23 avril 2015, par Wenna D'Costa

La surdité subite

Vous est-il déjà arrivé de vous lever un bon matin et de constater une grande diminution de votre audition? Vous est-il déjà arrivé d’entendre un « Pop! » dans l’une de vos oreilles et de noter par la suite avoir plus de difficulté à entendre et l’apparition d’un sifflement ou d’un bourdonnement?

Si vous avez répondu oui à l’une de ces questions, vous présentez peut-être une surdité subite.

Qu’est-ce que la surdité subite?

Une surdité subite est caractérisée par une baisse rapide et soudaine de l’audition. Elle survient généralement à une seule oreille. Voici les critères établis par le National Institute on Deafness and Other Communication Disorders (NIDCD) pour conclure à une surdité subite :

  • Baisse d’audition d’origine neurosensorielle (atteinte de l’oreille interne ou du nerf auditif);
  • Baisse d’audition d’au moins 30 décibels (ex. : la personne n’entend plus les gens chuchoter);
  • Perte auditive touchant au moins trois fréquences (tonalités différentes) audiométriques consécutives;
  • Apparition subite de la baisse, avec une progression variant de quelques secondes à 72 heures.

Quels sont les symptômes?

Très souvent, les patients rapportent la sensation d’oreille bouchée. Par ailleurs, entre 30 % à 40 % des patients ressentent des vertiges (impression que la pièce tourne) ou de l’instabilité (sensation de perte d’équilibre). La surdité subite est généralement accompagnée d’acouphènes (sifflements ou bourdonnements dans l’oreille).

Quelles sont les causes d’une surdité subite?

Bien qu’environ 70 % des surdités subites sont d’origine inconnue, elles sont parfois d’origine infectieuse, immunologique, vasculaire, traumatique ou néoplasique (ex.: tumeur), etc.

Entre 5 à 30 habitants sur 100 000, dont les enfants,  développent une surdité subite chaque année.

Quel est le pronostic de récupération de l’audition?

La récupération dépendra de plusieurs facteurs : l’âge du patient, la présence ou non de vertiges lors de l’apparition de la perte subite, la sévérité et la configuration de la perte auditive à l’audiogramme, de même que le temps écoulé entre l’apparition de la perte subite et la prise en charge.

La récupération diffère aussi selon les personnes : certains patients récupéreront complètement, tandis que d’autres verront leur condition ne s’améliorer que partiellement.

Que dois-je faire si je soupçonne avoir une surdité subite?

Malgré les chances d’amélioration spontanée, il est conseillé de consulter un médecin ORL ou un audiologiste dans un délai maximal de 72 heures pour augmenter vos chances de récupération.

Notez que les audiologistes exerçant dans les cliniques Lobe offrent le service de consultation d’urgence pour ce type de cas.

Références :
-STACHLER, R. J., S.S. CHANDRASEKHAR, S.M. ARCHER, R.M. ROSENFELD, S.R. SCHWARTZ, D.M. BARRS (…) et P.J. ROBERTSON (2012). « Clinical Practice Guideline: Sudden Hearing Loss », Otolaryngology – Head and Neck Surgery, 146(S1).
-CHAU, J. K., J.R. LIN, S. ATASHBAND, R.A. IRVINE et B.D. WESTERBERG (2010). « Systematic Review of the Evidence for the Etiology of Adult Sudden Sensorineural Hearing Loss », Laryngoscope, 120(5), 1011-1021. doi: 10.1002/lary.20873.
-LEONG, A. C., J.W. FAIRLEY et N.D. PADGHAM (2007). « Sudden hearing loss », Clinical Otolaryngology, 32(5), 391-394.

L'auteure:

 

Dans un objectif de conformité, les termes appareils auditifs sont préférés
à ceux de prothèses auditives.