Entendre et comprendre. Quelle est la différence ?

2 août 2013
Entendre et comprendre. Quelle est la différence?Eh bien oui ! On peut très bien entendre les sons tel le bruit d’un moteur d’automobile, mais avoir de la difficulté à comprendre notre interlocuteur au restaurant.

Qu’est-ce qui peut détruire ces hautes fréquences et causer un problème de compréhension des mots ?

Notre environnement sonore est le premier facteur pointé du doigt. Le bruit en milieu de travail (usine, garde­rie, chantiers de construction, etc.), l’utilisation d’un baladeur durant plusieurs heures consécutives par jour, les discothèques, etc., pour ne nommer que ces exemples, détruisent les cellules des hautes fréquences, causant ainsi une surdité dite « en pente de ski ».Ce type de surdité, qui n’affecte principalement que les hautes fréquences, est très difficile à détecter. C’est un processus sournois. On continue à très bien entendre les bruits (grâce à nos basses fréquences intactes), mais on éprouve de plus en plus de difficulté à comprendre en milieu bruyant comme au restaurant, puisque nos hautes fréquences, res­ponsables de la compréhension de la parole, sont affectées.

On entend, mais on ne comprend pas !

Dans la plupart des cas, les gens qui commencent à avoir une perte d’audition disent souvent que ce sont les autres personnes qui marmonnent, qui n’articulent pas bien et qu’eux n’ont pas de problème.

Dans les environnements calmes, on peut se débrouiller relativement bien. Cependant, lorsqu’il y a quatre ou cinq personnes qui parlent autour d’une table comme au restaurant, la distinction de certains mots devient difficile. À cette étape, notre qualité de vie est affectée de façon très évidente. On fait répéter souvent, on écoute la télévision à un niveau plus élevé que notre conjoint, on participe de moins en moins aux rencontres de groupe car on sait que les discussions seront plus ardues. Avec le temps, viendra progressivement l’isolement.

« L’appareil auditif à embout ouvert » a été mis sur le marché spécifiquement pour les surdités en pente de ski (surdité principalement dans les hautes fréquences). N’hésitez pas à consulter votre audioprothésiste qui exerce dans les cliniques Lobe Santé auditive et communication pour obtenir plus d’information.

 

Dans un objectif de conformité, les termes appareils auditifs sont préférés
à ceux de prothèses auditives.